Passer au contenu principal

RedevanceRéférendum contre la révision de la loi sur la radio-télévision

L'association «Aktion stopBillag.ch», qui juge inacceptable que tous les ménages s'acquittent de la redevance, a lancé un référendum contre la révision de la loi.

(photo d'illustration), Keystone

Après l'Union suisse des arts et métiers (usam), «Aktion stopBillag.ch» lance à son tour un référendum contre la révision de la loi sur la radio-télévision. Selon l'association, il est inacceptable que tous les ménages soient contraints de s'acquitter de la redevance.

«Aktion stopBillag.ch» a mis en ligne ce mercredi 26 novembre ses arguments, ainsi que le formulaire pour les signatures, indique-t-elle dans un communiqué. Selon elle, la réforme proposée est dangereuse, car elle crée un nouvel impôt pour tous les ménages et toutes les entreprises avec un chiffre d'affaires de 500'000 francs par an.

Les Chambres fédérales ont adopté la révision de la loi sur la radio-télévision lors de la session d'automne. Selon le Parlement, ce changement se justifie par la multiplication des smartphones, ordinateurs et autres tablettes permettant de capter des programmes.

Deux initiatives lancées

Un point de vue qui ne fait de loin pas l'unanimité. Certains voudraient même abolir la redevance radio/TV. Deux initiatives populaires ont été lancées. L'une intitulée «Oui à la suppression des redevances radio et télévision (suppression des redevances Billag)», soutenue par la droite, pourrait être déposée d'ici le 11 décembre 2015.

D'autres opposants à la redevance, réunis dans une association «Suisse solidaire» (SOS), ont également lancé leur propre initiative. La récolte de signatures a débuté en novembre de l'année dernière. Ils en sont à leur deuxième tentative, leur première ayant échoué faute de paraphes suffisants.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.