Passer au contenu principal

Deux trafics de chiots démantelés en Suisse romande

Provenant de Hongrie et importés à Genève, les bébés chiens étaient revendus dans la rue pour la modique somme de 1500 francs.

Ces trafics concernaient en particulier les chiots de petites races comme les Yorkshire.
Ces trafics concernaient en particulier les chiots de petites races comme les Yorkshire.
Google Map

Les autorités vétérinaires romandes et la section antifraude douanière ont démantelé deux trafics de chiots importés à Genève et vendus principalement en Suisse romande. Les animaux qui provenaient de Hongrie étaient vendus à la sauvette dans la rue.

Ce commerce illégal présente le risque d'importer des épizooties en Suisse, l'état général de ces animaux étant souvent précaire, indique jeudi le Département genevois de la santé (DARES) dans un communiqué. De nombreux chiots avaient des parasites intestinaux, souffraient de diarrhées aiguës et de malformations cérébrales.

Pas un achat sûr

Ces trafics concernaient en particulier les chiots de petites races comme les Yorkshire, les Chihuahuas et les Shi-Tsu. Leur prix montait jusqu'à 1500 francs alors qu'aucun document n'attestait leur origine ou leur pedigree. Les identifications électroniques ne répondaient pas aux exigences légales suisses.

L'association suisse des vétérinaires cantonaux région ouest déconseille d'acheter un chiot sur un coup de tête. Il est primordial de pouvoir observer l'animal avec sa mère et de visiter l'élevage. Cette démarche garantit un achat sûr en matière de provenance, de santé et de socialisation du chien.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.