Passer au contenu principal

AntinucléairesDeux militants de Greenpeace seront jugés pour effraction

Le Ministère public argovien a inculpé d'effraction et de dommages à la propriété deux des militants de Greenpeace ayant pénétré sur le site de la centrale nucléaire de Beznau en mars 2014.

Des militants de Greenpeace avaient pris d'assaut le site de la centrale de Beznau, à Döttingen (AG) en mars 2014. Une minorité d'entre eux avaient déployé des banderoles devant un bâtiment contenant des bureaux.
Des militants de Greenpeace avaient pris d'assaut le site de la centrale de Beznau, à Döttingen (AG) en mars 2014. Une minorité d'entre eux avaient déployé des banderoles devant un bâtiment contenant des bureaux.
ARCHIVES, Keystone

Deux des militants de Greenpeace qui ont pénétré en mars 2014 sur le site de la centrale nucléaire de Beznau pour exiger l'arrêt immédiat des deux réacteurs risquent une peine de 150 jours-amende. Le Ministère public argovien les a inculpés d'effraction et de dommages à la propriété.

Contrairement à 66 autres activistes, condamnés dernièrement par ordonnance pénale, les deux camarades inculpés iront devant un tribunal. Ils sont récidivistes, invoque mardi l'autorité d'enquête. Ils sont en outre accusés d'avoir percé 15 trous dans l'enveloppe en béton d'un bâtiment sécurisé.

Les faits remontent au 5 mars 2014. Ce matin-là, des dizaines de militants de Greenpeace ont pris d'assaut le site de la centrale de Beznau, à Döttingen (AG). Une minorité d'entre eux ont déployé des banderoles devant un bâtiment contenant des bureaux.

La plupart ont pénétré dans le périmètre de la centrale après avoir découpé les barbelés qui l'entouraient. Certains ont même réussi à grimper sur un bâtiment sécurisé lié au réacteur II.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.