Deux ex-réfugiés liés à Al-Qaïda jugés en Suisse

TerrorismeDeux frères kurdes qui avaient obtenu le statut de réfugiés en Suisse auraient servi la cause de Mullah Krekar, récemment condamné en Norvège. Le Ministère public de la Confédération (MPC) accuse.

Ces deux frères auraient servi la cause de Mullah Krekar (photo), récemment condamné en Norvège.

Ces deux frères auraient servi la cause de Mullah Krekar (photo), récemment condamné en Norvège. Image: DR-a

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux Kurdes d'Irak réfugiés en Suisse devront répondre devant la justice d'actes liés à la nébuleuse terroriste Al- Qaïda.

Ces deux frères auraient servi la cause de Mullah Krekar, récemment condamné en Norvège. Le Ministère public de la Confédération (MPC) a transmis lundi son acte d'accusation.

Les deux Kurdes irakiens ont été arrêtés en novembre 2008 à Bâle. Ils ont été placés en détention provisoire pendant treize mois pour l'aîné et dix mois et demi pour le cadet. Ils ont été libérés, mais doivent se présenter chaque semaine à un poste de police. Leurs permis d'établissement et leurs documents d'identité irakiens leur ont en outre été confisqués, a précisé le MPC.

Dans son acte à l'attention du Tribunal pénal fédéral, le MPC accuse ces deux personnes de participation et de soutien à une organisation criminelle, de provocation publique au crime ou à la violence et de représentation de la violence, ainsi que de faux dans les titres et d'autres délits.

Selon le parquet, les deux frères ont joué un rôle décisif dans une nouvelle organisation terroriste dirigée par Najmuddin Faraj Ahmad, alias Mullah Krekar. Cette cellule a pour but de succéder à Ansar al Islam, une organisation aussi sous la férule de Mullah Krekar et à laquelle sont attribués de nombreux attentats en Irak, dont celui de 2003 contre le siège de l'ONU qui a coûté la vie au représentant des Nations Unies Sergio Vieira de Mello.

Recrutement sur Internet

La nouvelle organisation, dont la composition et la structure dirigeante étaient tenues secrètes, a été créée avec la participation de l'aîné des deux frères, selon l'acte d'accusation. Elle poursuivait une stratégie en plusieurs étapes pour recruter de nouveaux partisans et renforcer Al-Qaïda.

Dans un premier temps, les personnes potentiellement intéressées étaient appâtées via des plateformes Internet à contenu salafiste- djihadiste. Puis, elles étaient sélectionnées par Mullah Krekar et les cadres de la nouvelle organisation, dont le frère aîné.

Les personnes jugées dignes de confiance se voyaient accorder l'accès à des chat rooms fermés, où des contacts plus rapprochés étaient possibles avec les cadres. Seul le noyau dur de l'organisation connaissait la stratégie de cette dernière ainsi que la structure de direction et de prise de décision.

Vidéos d'attentats...

Les plateformes étaient utilisées pour la diffusion d'attaques terroristes et de messages d'Al-Qaïda. L'organisation, qui disposait de membres dans plusieurs pays européens, publiait en outre des revues et des livres et réunissait des fonds.

Le MPC reproche à l'aîné des deux frères d'avoir mis en place, exploité et partiellement financé un forum et diverses pages Internet. Il aurait transmis des messages entre Mullah Krekar et les groupes terroristes irakiens proches d'Al-Qaïda. Il aurait aussi reçu des vidéos sur les attentats commis par ces groupes et les aurait publiées ainsi que commentées sur le forum de l'organisation.

... et d'exécutions

Le cadet aurait quant à lui, en connaissance de cause, participé activement aux plateformes et chat rooms. Il a assumé diverses fonctions et rédigeait ses propres contributions, accompagnées d'images.

Parmi les contributions diffusées par les deux frères, figuraient aussi des appels et messages des chefs d'Al-Qaïda Oussama ben Laden et Ayman Al-Zaouahiri. Les accusés auraient en outre à de nombreuses reprises téléchargé et enregistré des vidéos d'exécutions brutales de personnes sans défense. Selon le MPC, les deux Kurdes irakiens ont consacré une grande partie de leur temps au service de l'organisation.

Al-Qaïda et les groupes qui lui servent de couverture sont interdits en Suisse. Ansar al Islam et Mullah Krekar figurent dans la liste des organisations et personnes visées par les sanctions helvétiques. Mullah Krekar habite actuelle en Norvège, pays qui lui a refusé l'asile. Le 26 mars, le Tribunal de district d'Oslo l'a condamné à cinq ans de privation de liberté pour menaces graves, notamment de meurtre.

(ats/nxp)

Créé: 01.10.2012, 18h09

Caricatures

Sortie du livre 'Sodoma, enquête au coeur du Vatican'
Plus...