Deux auteurs de brigandages interpellés

Canton de VaudDeux Suisses de 20 et 22 ans, qui ont commis des brigandages à Yverdon et dans une épicerie de Poliez-le-Grand ont pu être arrêtés.

La police a pu appréhender deux jeunes Suisses domiciliés dans le canton de Vaud.

La police a pu appréhender deux jeunes Suisses domiciliés dans le canton de Vaud. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police cantonale vaudoise a arrêté en décembre dernier deux jeunes Suisses de 20 et 22 ans domciliés dans le canton de Vaud pour des brigandages commis entre avril et décembre 2019 dans la région d’Yverdon-les-Bains et du Gros-de-Vaud, fait-elle savoir jeudi dans un communiqué.

Elle explique avoir pu arrêter deux individus suite à l’enquête pour le brigandage d’un taxi en novembre à la gare d’Yverdon-les-Bains. L’un d'eux a également été identifié comme ayant commis le brigandage commis à la réception de l’Hôpital de cette même localité, en décembre. L'homme est également soupçonné d’avoir commis un brigandage en avril sur le parking du même hôpital et une tentative de brigandage similaire en novembre.

L’autre individu a été identifié comme étant l’auteur du brigandage d’une épicerie à Poliez-le-Grand en décembre. Pour commettre ce délit, il avait volé un véhicule à Echallens deux jours auparavant, explique la police.

Les deux jeunes malfrats avaient toujours réussi à prendre la fuite après s’être fait remettre le butin sous la menace d’une arme, et ce malgré un important dispositif policier mis en place. Ils ont reconnu une majorité des faits en février 2020 et ont été incarcérés pour les besoins de l’enquête.

Créé: 13.02.2020, 15h34

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus est à Genève
Plus...