Passer au contenu principal

Une déferlante Verte s'abat sur le canton de Zurich

À sept mois des élections fédérales, les écologistes réalisent un carton au parlement zurichois et l’UDC est giflée.

Martin Neukom (Verts) a de bonnes raisons de sourire avec la présidente des Verts, Marionna Schlatter-Schmid : les partis écologistes comptent désormais autant d'élus que le parti au parlement zurichois.
Martin Neukom (Verts) a de bonnes raisons de sourire avec la présidente des Verts, Marionna Schlatter-Schmid : les partis écologistes comptent désormais autant d'élus que le parti au parlement zurichois.
Keystone

On s’attendait à une vague, c’est un tsunami. Les Verts et les Vert’libéraux sont les grands vainqueurs des élections cantonales zurichoises. Les deux forces gagnent 9 sièges chacune pour compter à eux deux 45 fauteuils (23 aux Verts libéraux, 22 aux Verts) sur 180 au parlement zurichois. Les sondages prédisaient un score supérieur à 2%, c’est au final une progression de plus de 5% pour les deux partis. Presque tous les autres partis perdent des plumes: le PBD disparaît corps et biens, tandis que l’UDC subit une véritable déconfiture (–9 sièges). S’il est toujours le premier parti du parlement zurichois, le parti agrarien compte désormais autant d’élus que les deux forces écologistes. Ce résultat marque aussi la fin de la majorité bourgeoise au Grand Conseil.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.