«Le créneau de «L’Agefi», c’est le foisonnement de l’économie réelle»

MédiasFathi Derder, journaliste et politicien, reprendra les rênes du journal le 1er mai prochain.

Fathi Derder, conseiller national (PLR/VD), est le futur rédacteur en chef de «L’Agefi».

Fathi Derder, conseiller national (PLR/VD), est le futur rédacteur en chef de «L’Agefi». Image: ODILE MEYLAN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le journaliste et politicien Fathi Derder succédera à François Schaller le 1er mai prochain, a révélé Bilan mardi. Sans le dévoiler, il prédit un projet de relance capitalistique et éditoriale du titre économique et financier. En ligne et (encore) sur papier.

Quelle est l’origine de ce retour au journalisme?

François Schaller m’en a parlé il y a déjà trois ans. Nous entretenons des relations proches, j’ai été chroniqueur à L’Agefi. Les choses se sont accélérées. François a 62 ans, il va prendre du champ mais rester éditorialiste, c’est une voix singulière dont la Suisse a besoin.

Comment allez-vous gérer votre double casquette de politicien et de rédacteur en chef?

L’Agefi doit rester un journal économique et financier, pas une tribune politique. Il sera le militant des conditions-cadres de l’entrepreneuriat. Son créneau, c’est le foisonnement incroyable de l’économie réelle qui nous entoure, qui ne cesse de m’étonner depuis cinq ans que je m’y plonge plus fortement. Les titres généralistes, malgré leurs efforts, ne peuvent en rendre compte suffisamment, il y a donc une place à développer pour nous. Nous n’aurons pas de dogme partisan. Et pour le reste, je ne vais pas gérer la manière dont ma position sera perçue. Ce sera la preuve par l’acte.

L’actionnaire principal, l’homme d’affaires franco-suisse Alain Duménil, est en délicatesse avec le fisc français. Antoine Hubert, actionnaire du titre et administrateur du groupe Aevis Victoria, a fait une offre de reprise en novembre dernier. Où en est-on? Quel est le modèle d’affaires du journal, en difficulté ces derniers temps?

Le projet d’actionnariat et de développement éditorial sera dévoilé dans un mois. C’est un projet durable, solide, qui veut faire de L’Agefi une entreprise rentable. Elle sera présente en ligne et sur papier – certainement plus de manière quotidienne dans cette version. Nous nous donnerons le temps de la réflexion. Nous voulons capitaliser sur un lectorat fidèle (ndlr: 17 000 lecteurs selon les dernières estimations, mais «L’Agefi» n’est plus contrôlé par la REMP).

Créé: 28.03.2017, 20h00

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...