Passer au contenu principal

Des courses de Formule E pourraient avoir lieu en Suisse

Le Conseil fédéral est prêt à faire une exception à l'interdiction de courses sur circuit pour les voitures électriques. Il propose au parlement d'accepter une motion du conseiller national vaudois Fathi Derder (PLR).

Si la sécurité n'est plus un problème dans les courses sur circuit, les nuisances écologiques demeurent. Or, avec des bolides électriques, la question ne se pose plus.
Si la sécurité n'est plus un problème dans les courses sur circuit, les nuisances écologiques demeurent. Or, avec des bolides électriques, la question ne se pose plus.
YOUTUBE - CAPTURE D'ECRAN

La Suisse pourrait autoriser la tenue de courses de Formule E. Le Conseil fédéral est prêt à faire une exception à l'interdiction de courses sur circuit pour les voitures électriques. Il propose au Parlement d'accepter une motion du conseiller national Fathi Derder (PLR/VD).

Les courses de Formule 1 sont interdites en Suisse depuis 1955, à la suite d'un accident ayant causé la mort de 82 personnes au Mans (F). Divers parlementaires ont tenté en vain jusqu'ici de faire tomber ce tabou, la dernière fois en 2011.

Si la sécurité n'est plus un problème dans les courses sur circuit, les nuisances écologiques demeurent. Or, avec des véhicules électriques, la question ne se pose plus. Et Fathi Derder de souligner l'impact économique positif qu'aurait une telle manifestation pour la Suisse.

La loi donne une certaine marge de manœuvre au Conseil fédéral, qui peut prévoir des exceptions à l'interdiction des courses sur circuit. Le gouvernement estime que la Formule E pourrait être admise en Suisse, «pour autant que le problème de la sécurité soit pris en compte», écrit-il dans sa réponse publiée lundi. Des critères ad hoc devront être définis, notamment en matière de vitesse.

Sébastien Buemi troisième

En revanche, le Conseil fédéral ne veut pas prendre de mesures supplémentaires. Il rejette un postulat de Max Chopard (PS/AG) lui demandant d'examiner la possibilité de créer les conditions-cadres appropriées pour la tenue de courses de Formule E. Pas question de se lancer dans l'organisation et le subventionnement de manifestations de ce type.

Le championnat de Formule E a débuté en septembre. Le pilote suisse Sébastien Buemi y participe et a même atteint le 3e rang lors de la dernière épreuve le 22 novembre. La prochaine course est agendée le 13 décembre à Punta del Este, en Uruguay. Des étapes européennes sont prévues l'an prochain à Monte-Carlo, Berlin et Londres.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.