Passer au contenu principal

Vers un coup de pouce pour la garde des enfants des familles aisées

Qui paie des impôts fédéraux et a des enfants devrait voir ses déductions fiscales s’envoler. La gauche aurait préféré des mesures plus sociales.

C’est le jackpot pour les familles de la classe moyenne supérieure. Après la hausse de la déduction fiscale liée aux primes maladie, celle des frais de garde des enfants devrait elle aussi prendre l’ascenseur. Le Conseil national a accepté mardi de faire passer le montant déductible de l’impôt fédéral direct (IFD) de 10'100 francs à 25'000 francs.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.