Monter au chalet? Oui, sous condition

CoronavirusÀ l'approche du week-end, les citadins sont nombreux à vouloir rejoindre leur résidence secondaire. Est-ce bien raisonnable?

Les stations des Alpes verront-elles défiler des citadins fatigués du confinement ce week-end?

Les stations des Alpes verront-elles défiler des citadins fatigués du confinement ce week-end? Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Rester chez soi le plus possible. Depuis lundi et les dernières mesures du Conseil fédéral, des milliers de Suisses sont bloqués à la maison, en télétravail ou pour garder les enfants. À quelques heures du week-end, beaucoup de citadins ne rêvent que d'une chose: quitter la ville et leur appartement pour rejoindre leur pied-à-terre à la campagne ou à la montagne. Certains n'ont d'ailleurs pas attendu la fin de la semaine pour rejoindre leur résidence secondaire, comme nous le rapportent plusieurs habitants des stations alpines... Mais alors que le confinement vise à limiter la propagation du coronavirus, cette transhumance ne facilite-t-elle pas sa transmission? En clair, est-ce bien raisonnable de monter au chalet?

La question, nous l'avons posée à Daniel Koch, responsable de la division Maladies transmissibles à l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Sa réponse est un oui, sous condition. «En principe, une personne seule qui voyage seule dans sa voiture d'un endroit à l'autre, ça ne change rien. Car cet individu ne va pas s'infecter, ni infecter les autres. Par contre, si ce changement de lieu conduit à des contacts avec de nouvelles personnes, alors c'est quelque chose que l'on ne souhaite pas.» Donc, oui, on peut rejoindre sa résidence secondaire, mais avec la ferme intention d'y rester confiné. Pensez-donc à faire vos achats avant, et oubliez d'ores et déjà les rencontres avec vos amis de la montagne.

Il reste à voir si cette arrivée de citadins sera tolérée par les résidents. En France, le débarquement de Parisiens venus passer leur confinement en province a déclenché une avalanche de réactions négatives et certaines communes ont même pris des mesures restrictives. Les locaux craignent en effet une accélération de la contamination, puisque l'Île-de-France est une des régions les plus touchées par le coronavirus. Certains médecins ont d'ailleurs appelé publiquement les Parisiens à rester chez eux.

En Suisse, la position de l'OFSP est bien plus souple. «Chacune et chacun devrait évaluer sa propre situation. Est-ce que mon déplacement augmente les risques de s'infecter ou d'infecter les autres?» explique Daniel Koch. Et si la réponse est oui à l’une ou l’autre question, alors il vaudrait mieux renoncer.

Créé: 19.03.2020, 20h46

Articles en relation

Genève sera bientôt à court de tests de dépistage

Coronavirus Dans une semaine, se faire dépister pourrait poser problème. Sauf livraison d’ultime minute. Plus...

Respectons les consignes pour éviter un confinement total

Coronavirus Responsable de la prévention et du contrôle de l’infection aux HUG, le professeur Didier Pittet nous explique pourquoi le respect des consignes de confinement est important. Plus...

Les HUG déploient des consultations à distance

Coronavirus La plateforme hug@home est élargie pour limiter l'afflux de personnes fragiles aux HUG. Plus...

Le nombre de patients aux soins intensifs double en deux jours

Coronavirus Les HUG ont désormais 18 personnes intubées et le nombre de décès passe à cinq. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Quand reprendre le travail?
Plus...