Un contrat embarrassant entre l'EPFL et Merck

RechercheUne enquête de la SRF remet en question l'indépendance de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, sponsorisée par le géant pharmaceutique.

Une vue du bâtiment de l'EPFL, à Lausanne.

Une vue du bâtiment de l'EPFL, à Lausanne. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La question de l'indépendance des Hautes Écoles et des universités est relancée, selon un sujet de la SRF, diffusé par la RTS mercredi soir. Un contrat a été signé en 2007 entre l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et l'entreprise Merck pour un sponsoring de trois chaires, pour un montant de 12,5 millions de francs.

A l'origine de la polémique, une clause du contrat qui précise que l'EPFL doit soumettre un résumé à l'entreprise avant publication. Merck a ainsi un droit de regard et de modification sur les recherches faites par la haute école lausannoise.

Jérôme Grosse, chef du département sponsoring pour l'EPFL, a répondu aux critiques au micro de la SRF, repris par la RTS. «Signer n'était pas une erreur. C'est juste une clause», se défend-il, tout en prenant ses distances par rapport à ce contrat.

L'EPFL n'est pas le seul établissement à être sponsorisé, précise encore le sujet. L'Université de Bâle et Berne sont également mentionnées. (cbx/nxp)

Créé: 20.04.2016, 20h11

Articles en relation

Des jets d'eau pour contrer l'accumulation de sédiments

Barrages hydrauliques Une équipe de l'EPFL a imaginé un système de jets d'eau sous-marins pour nettoyer les barrages. Plus...

Pour lutter contre les épidémies, une tenue existe

Suisse L'EPFL et les HUG ont uni leurs efforts pour créer une combinaison de protection réutilisable. Plus...

L'EPFL lance le Swiss Polar Institute

Suisse Le nouvel institut aura but de mesurer et quantifier l’impact des changements climatiques et de la pollution dans les régions polaires. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Nouvelle épidémie en Chine
Plus...