Passer au contenu principal

AlimentationLa consommation de pain change en Suisse

Une étude publiée mercredi par l'association Pain Suisse révèle que la vente des petits pains et des croissants a augmenté depuis 2018. La quantité totale des pains vendus est toutefois en baisse.

Entre les étés 2018 et 2019, la hausse du nombre des petits pains et des croissants vendus en Suisse a atteint près de 5%. (Photo d'illustration)
Entre les étés 2018 et 2019, la hausse du nombre des petits pains et des croissants vendus en Suisse a atteint près de 5%. (Photo d'illustration)
Keystone

Les habitudes de consommation de pain changent en Suisse, révèle mercredi une étude. Si les sandwichs et les croissants sont de plus en plus populaires, la demande est en baisse pour les gros pains.

«Les gens mangent de plus en plus en dehors de la maison, que ce soit à l'heure du déjeuner ou de la pause midi», écrit dans un communiqué l'association Pain Suisse qui a mandaté l'institut Link pour une enquête. En un an, entre les étés 2018 et 2019, la hausse du nombre des petits pains et des croissants a atteint près de 5%, confirme l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG) dans une étude de marché.

«Le prix au kilogramme de cette catégorie étant plus élevé, cela a conduit, en termes de valeurs, à une croissance du marché du pain et des produits de boulangerie de 1,2%», se réjouit l'association dans le communiqué. Mais en termes de volumes, l'étude de marché de l'OFAG menée entre juillet 2018 et juin 2019 pointait une baisse de 1,4% des quantités vendues, relève Pain Suisse.

Consommation régulière

Nonante-huit pourcents des Suisses déclarent consommer du pain régulièrement, indique encore l'enquête. Si les ventes de petits pains et de croissants augmentent, les plus populaires restent les pains classiques, suivis de la tresse. Les personnes interrogées affirment en outre consommer du pain suisse à 90%. L'origine et les matières premières transformées jouent un grand rôle, souligne l'enquête.

Celle-ci a été menée par l'institut Link en automne 2019. Un panel de 1036 personnes ont été interrogées sur leur comportement de consommation et d'achat de pain.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.