La consommation moyenne d'alcool a baissé

EtudeAprès une année de stagnation, la consommation d'alcool en Suisse a une nouvelle fois baissé. De 8,5 en 2011, elle est descendue à 8,4 litres d'alcool pur par habitant en 2012.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Suisses ont bu un peu moins d'alcool en 2012 que l'an précédent. La consommation moyenne par habitant s'est établie à 8,4 litres d'alcool pur contre 8,5 en 2011, soit le niveau le plus bas depuis les années 1950. Le vin et la bière ont été notamment moins appréciés.

Une baisse des achats de 2,2% a été constatée pour le vin, confirmant la tendance de ces dernières années. La faible vendange 2012, ainsi qu'un fléchissement des importations de vins blancs et rouges l'expliquent, écrit lundi la Régie fédérale des alcools.

Les spiritueux sont toujours appréciés

Les Suisses ont bu un litre de vin de moins l'an passé: 36 litres effectifs contre 37 en 2011. En alcool pur, cette diminution s'avère moins marquée: 4 litres en 2012 et 4,1 l'an précédent.

Observation similaire concernant la bière, dont l'attrait a reculé d'un demi-litre en 2012: 56,5 litres effectifs contre 57 l'an précédent. En alcool pur, cette régression se révèle toutefois insignifiante. La consommation se stabilise à 2,7 litres.

Les Suisses apprécient en revanche les spiritueux de façon quasi identique depuis plus de dix ans. Chaque habitant en a bu 3,9 litres effectifs l'an passé, soit 1,6 litre d'alcool pur.

Entre 12 et 17% des adultes touchés

Même si la consommation moyenne recule d'une manière générale, certaines catégories de la population font état d'un comportement problématique lié à l'alcool. Les hommes et les groupes d'âges les plus jeunes affichent plus fréquemment une consommation chronique à risque ou une consommation épisodique à risque.

Entre 12 et 17% de la population suisse âgée de 15 ans et plus présentent une consommation d'alcool problématique ou une alcoolo-dépendance. Cette dernière addiction concerne quelque 250'000 personnes, soit 3% de la population, selon des estimations approximatives de la Confédération en 2010.

Environ 20% de la population présente une consommation épisodique à risque au moins une fois par mois, indique l'Office fédéral de la santé publique dans son monitorage des addictions. Cela correspond à, au moins une fois par mois, une consommation consécutive de quatre boissons alcoolisées pour les femmes et de cinq pour les hommes. (ats/nxp)

Créé: 29.07.2013, 11h42

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après les frappes iraniennes sur l'Arabie saoudite
Plus...