Une conseillère nationale UDC fraie avec la scientologie

DroguesAndrea Geissbühler préside une association de lutte contre la drogue. Et travaille avec des scientologues et des membres d'une secte.

La conseillère nationale Andrea Geissbühler (UDC/BE) ne craint pas les reproches de collusion avec une secte.

La conseillère nationale Andrea Geissbühler (UDC/BE) ne craint pas les reproches de collusion avec une secte. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La scientologie n'est pas en odeur de sainteté en Suisse. Mais l'une de ses associations fait pourtant partie d'une fédération de lutte contre la drogue, présidée par la conseillère nationale bernoise UDC Andrea Geissbühler, explique le Tages-Anzeiger.

Cette association a éclaté au grand jour à Berne, où des passants se sont vus remettre une invitation à un débat contradictoire proposé par l'association alémanique d'abstinence de la drogue. Ces feuillets sont distribués par une antenne de la scientologie, l'association «Dis non aux drogues». Qui en profite pour distribuer des brochures sur ses propres activités.

Une association très large

Pour la Bernoise Andrea Geissbühler, le fait que des scientologues fassent partie de sa fédération ne pose pas de problèmes, d'autant que sa fédération accueille des groupes radicaux, voire réactionnaires comme l'association «Jeunesse sans drogues», créée en 1994 par des membres de la psycho-secte VPM qui militent pour une politique répressive.

Cette bienveillance satisfait également au plus haut point l'antenne de scientologie, puisque personne ne veut en général avoir affaire au groupe considéré comme une secte.

Elle ignorait la distribution de brochures

Andrea Geissbühler ne voit aucun problème à accueillir les scientologues. «Je ne demande pas ce à quoi nos membres croient ou dans quelles organisations ils sont actifs.» Pour elle, seules comptent les positions en termes de politique sur la drogue et l'engagement.

«Je n'ai encore jamais constaté dans notre fédération de prosélytisme de la part des scientologues. Je ne le tolérerais pas», a-t-elle réagi. Mais elle ignorait que les scientologues en profitaient pour distribuer aux passants leur propre brochure en plus du feuillet de la fédération. (nxp)

Créé: 10.08.2015, 10h35

Articles en relation

Entrepôts de cannabis découverts à Berne et Schlieren

Drogue Les polices bernoise et zurichoises ont découvert deux entrepôts de cannabis, à Berne et à Schlieren. Trois personnes ont été interpellées. Plus...

Des tests de drogue bientôt à disposition des fêtards

Prévention Le Conseil d’Etat a accepté d’étudier un projet de laboratoire d’analyses de stupéfiants à destination des noctambules. Plus...

Il envoyait du cannabis à ses clients par La Poste

Drogue Un jeune français gérait un trafic de cannabis qui s'étendait au monde entier à l'aide de colis postaux. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Russiagate: y a-il eu collusion entre Trump et Poutine?
Plus...