Passer au contenu principal

Le Conseiller fédéral Kaspar Villiger savait-il tout?

Selon des documents de la CIA, Kaspar Villiger aurait su que les services secrets américains contrôlaient Crypto AG. L’intéressé dément.

L'ancien conseiller fédéral Villiger est aujourd'hui le premier des hauts responsables de la Confédération à être nommé par les médias ayant participé à l’enquête.
L'ancien conseiller fédéral Villiger est aujourd'hui le premier des hauts responsables de la Confédération à être nommé par les médias ayant participé à l’enquête.
Keystone

L’affaire d’espionnage planétaire entourant CryptoAG touche désormais de plein fouet le gouvernement suisse. L’ancien conseiller fédéral PLR Kaspar Villiger aurait su que l’entreprise de Zoug était contrôlée par des services secrets étrangers – et qu’elle vendait des technologies de chiffrement manipulées à de nombreux États sur tous les continents. Le Lucernois aurait préféré fermer les yeux et garder le silence.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.