Passer au contenu principal

Bâle-CampagneLe Conseil islamique suisse se mêle de Therwil

L'élève musulman qui refusait de serrer la main de son enseignante a écopé d'une mesure disciplinaire. Qu'il conteste.

Le CCIS de Nicolas Blancho (à gauche, avec Abdel Azziz Qaasim Illi) cherche à répéter le précédent de St. Margarethen.
Le CCIS de Nicolas Blancho (à gauche, avec Abdel Azziz Qaasim Illi) cherche à répéter le précédent de St. Margarethen.
Keystone

L'affaire de la poignée de mains de Therwil n'est pas finie et le Conseil Central Islamique Suisse (CCIS) entre à son tour dans la danse, comme le révèle la Neue Zürcher Zeitung (NZZ).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.