Passer au contenu principal

Le Conseil fédéral tance les CFF pour les retards de trains

Alors que l’entreprise a bouleversé son horaire depuis lundi, le rapport du gouvernement distribue bons et mauvais points.

Le Conseil fédéral tance les CFF pour les retards de trains et les erreurs de planification.
Le Conseil fédéral tance les CFF pour les retards de trains et les erreurs de planification.
Tamedia AG / Thomas Egli

Les CFF vivent une révolution cette semaine. Ils ont introduit à toute vitesse depuis lundi un horaire réduit sur toute la Suisse. Il s’agit de faire face à la baisse de la fréquentation des trains suite à l’épidémie de coronavirus. Un bouleversement qui survient à un moment délicat puisque le directeur, Andreas Meyer, après treize ans d’exercice, passera le témoin au Fribourgeois Vincent Ducrot à la fin de mars.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.