Le Conseil fédéral tance les CFF pour les retards de trains

TransportsAlors que l’entreprise a bouleversé son horaire depuis lundi, le rapport du gouvernement distribue bons et mauvais points.

Le Conseil fédéral tance les CFF pour les retards de trains et les erreurs de planification.

Le Conseil fédéral tance les CFF pour les retards de trains et les erreurs de planification. Image: Tamedia AG / Thomas Egli

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les CFF vivent une révolution cette semaine. Ils ont introduit à toute vitesse depuis lundi un horaire réduit sur toute la Suisse. Il s’agit de faire face à la baisse de la fréquentation des trains suite à l’épidémie de coronavirus. Un bouleversement qui survient à un moment délicat puisque le directeur, Andreas Meyer, après treize ans d’exercice, passera le témoin au Fribourgeois Vincent Ducrot à la fin de mars.

En attendant, le Conseil fédéral vient de sortir son rapport annuel sur les entreprises para-étatiques que sont Swisscom, La Poste, Skyguide et les CFF. Les Chemins de fer fédéraux se font tancer sur plusieurs points pour leur bilan 2019. Le gouvernement note que l’entreprise «n’a pas été en mesure de maintenir le haut niveau de qualité des prestations du trafic ferroviaire».


Mauvaise planification

Le rapport gouvernemental souligne qu’il y a eu une accumulation de perturbations et de retards qui ont dérangé les voyageurs. Certaines perturbations peuvent se comprendre, comme les nombreux travaux de construction ou de maintien du réseau ferré. Le gouvernement estime d’ailleurs que le réseau se trouve dans un bon état et qu’il est utilisé de façon optimale. Mais il y a aussi eu des manquements moins excusables. «Des erreurs de planification ont entraîné une pénurie de personnel parmi les mécaniciens de locomotive», fustige le Conseil fédéral. La saga des trains Bombardier, non livrés à temps, est aussi mise au passif des CFF.


La ponctualité souffre

Qui dit mauvaise planification, travaux et manque de trains, dit forcément accumulation de retards. Le gouvernement en fait le reproche aux CFF. «La ponctualité a évolué de manière insatisfaisante, notamment au cours du 4e trimestre 2019 ainsi que dans les régions du centre et de l’ouest.» La région lémanique et le Valais ont particulièrement dégusté.


Immobilier et commerces satisfaisants

Les CFF, ce ne sont pas simplement une entreprise de transport qui amène, en temps normal, plus de un million de passagers par jour d’un point A à un point B. C’est aussi un agent immobilier qui fait construire des bureaux et des logements sur ses terrains au centre des villes. Et c’est surtout un formidable gérant de surfaces commerciales qui profite d’un espace d’achalandage ouvert 7 jours sur 7 avec un flux de passagers-clients extraordinaire. Eh bien, ce modèle continue de cartonner. Le Conseil fédéral se déclare satisfait des rendements du secteur immobilier, véritable poule aux œufs d’or. «Ce secteur a fourni la plus grande contribution au résultat avec 339 millions de francs (avant paiements compensatoires), suivi par le trafic voyageurs (215 millions).»


L’année Ducrot part plombée

Le gouvernement félicite encore les CFF pour leur politique progressiste envers le personnel, le bon repositionnement stratégique du transport des marchandises ou l’augmentation du trafic aux heures creuses grâce aux billets dégriffés. Mais on peut d’ores et déjà annoncer que le bilan financier, globalement bon en 2019 malgré un recul par rapport à 2018, va sérieusement se détériorer cette année à cause du coronavirus. Les recettes sont en chute libre tant pour les trains que dans les commerces des gares.

Vincent Ducrot, qui a été nommé pour «stabiliser» les CFF, va ainsi voir son premier bilan annuel complètement plombé. Mais la crise actuelle lui donnera peut-être un peu plus de temps pour réorganiser l’ex-régie fédérale quand l’activité redémarrera à plein régime.

Créé: 26.03.2020, 19h59

Articles en relation

Les CFF remboursent les billets pour l'Italie

Coronavirus Les billets de train à destination de l'Italie valables jusqu'au 30 avril 2020 sont tous remboursables auprès des CFF. Plus...

Le coronavirus force les transports publics à réduire leur voilure

Pandémie La fréquentation recule, l’offre suit. Les Mouettes sont suspendues, les trains réduisent leurs horaires, les TPG vont faire de même. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Quand reprendre le travail?
Plus...