Le Conseil fédéral lance sa nouvelle stratégie agricole

SuisseAvec la nouvelle politique prévue dès 2022, le ministre Johann Schneider-Ammann veut notamment ouvrir le marché des produits agricoles.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Conseil fédéral veut ouvrir les frontières aux produits agricoles. Sa nouvelle stratégie de politique agricole, prévue dès 2022, propose notamment d'intensifier les accords de libre-échange et de réduire la protection douanière en vigueur en Suisse.

La compétitivité accrue des concurrents internationaux, les changements climatiques, la croissance démographique ou les progrès engendrés par la biotechnologie placent le secteur face à de grands défis. La nouvelle politique agricole PA22 prend en compte ces évolutions en renforçant l’orientation sur les marchés et en stimulant les entreprises.

L'objectif principal du programme, appelé à succéder à celui de 2013, est d'établir des connexions entre les marchés suisses et internationaux, a expliqué devant la presse le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann. Le recours aux accords de libre-échange est primordial, selon lui. A court et à moyen termes, des accords devraient d'ailleurs être signés en Asie et en Amérique.

Prix à payer

L’ouverture des marchés augmentera la pression sur l'agriculture suisse, a reconnu le ministre de l'agriculture. Mais les produits agricoles helvétiques sont actuellement protégés de la concurrence étrangère par un système douanier complexe qui empêche le développement du secteur.

Selon les estimations de l’OCDE, la valeur de la protection douanière, à l’échelon des chiffres d'affaires, s'élève à près de 3,5 milliards de francs. Les consommateurs en paient le prix par la cherté des denrées alimentaires. En outre, à cause de cette pression, l’agriculture suisse est en retard par rapport à d’autres pays et subit des déficits de productivité.

Une meilleure interconnexion serait également bénéfique pour la sécurité alimentaire de la Suisse. Aujourd'hui 40 à 50% des besoins alimentaires du pays sont couverts par des importations.

Mais la réduction partielle de la protection douanière devra être soutenue par des mesures adéquates, gérable pour l’agriculture et le secteur agroalimentaire, a promis Johann Schneider-Ammann. Le projet sera élaboré en concertation avec les milieux agricoles, a-t-il insisté.

Entrepreneurs

L'adaptation de la politique agricole suisse devrait aussi permettre aux chefs d'exploitation d'agir comme des entrepreneurs indépendants capables de réagir aux opportunités et aux risques du marché. Ils devront faire preuve d'esprit d'innovation. Leur capacité à utiliser de nouvelles technologies, notamment numériques, sera essentielle, selon M. Schneider-Ammann.

La stratégie PA22 préconise également une exploitation durable des ressources naturelles. La Suisse devra retrouver son rôle de pionnier dans le domaine de la production agroalimentaire respectueuse des ressources et de l'environnement.

La stratégie présentée par le Conseil fédéral doit encore être discutée. Le Parlement doit en prendre connaissance et en discuter. La procédure de consultation sera lancée ensuite, probablement au quatrième trimestre 2018. Le message sera soumis aux Chambres fédérales en été 2019 et le texte devrait entrer en vigueur en 2022. (ats/nxp)

Créé: 01.11.2017, 14h42

Galerie photo

En graphiques, la situation de l'agriculture en Suisse

En graphiques, la situation de l'agriculture en Suisse e Conseil fédéral a présenté le 1er novembre 2017 sa nouvelle stratégie pour la politique agricole dès 2022. L'occasion de dresser le bilan de l'agriculture dans notre pays.

Articles en relation

Pour l'USP, Berne veut sacrifier l'agriculture

Stratégie agricole L'Union suisse des paysans a descendu en flammes mercredi la politique agricole dès 2022 présentée par Johann Schneider-Ammann. Plus...

Le manque de beurre guette aussi la Suisse

Agriculture Dans les supermarchés français, les rayons ont de la peine à être approvisionnés en raison d'une pénurie. En Suisse, les stocks n'ont jamais été aussi bas depuis 2008. Plus...

Agriculture: l'OMC est loin du consensus

Commerce mondial La ministérielle de l'OMC en décembre à Buenos Aires s'annonce «compliquée» et «très difficile». La Suisse s'oppose au soutien interne à l'agriculture proposé par l'UE. Plus...

Production de vin au plus bas depuis plus de 50 ans

Agriculture Le niveau de production mondial de vin est «historiquement faible» et «inédit» depuis la fin des années 50 et le début des années 60. Plus...

L'initiative contre les pesticides devrait aboutir

Agriculture Le texte prévoit que Berne veille à ce que l'agriculture contribue à la sécurité de l'approvisionnement de la population. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mugabe démissionne
Plus...