Passer au contenu principal

Le Conseil fédéral fâche l'industrie d'armement

Pour éviter une votation, Berne est prête à donner le dernier mot au parlement sur les exportations de matériel de guerre.

L'industrie d'armement aurait souhaité un rejet de l'initiative, sans contre-projet.
L'industrie d'armement aurait souhaité un rejet de l'initiative, sans contre-projet.
Keystone

Pour le Conseil fédéral, ça ressemble à un virage à 180 degrés sur la question de la vente d’armes à l’étranger. Il y a une dizaine de jours, il a mis en consultation deux contre-projets à «l’initiative correctrice» qui veut mieux réglementer les exportations de matériel de guerre. Un texte qui compte parmi ses auteurs le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA). Le fait que le gouvernement entre en matière a du mal à passer auprès de l’industrie d’armement.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.