Passer au contenu principal

«Avec un confinement total, les gens deviendraient fous!»

La classe politique valdo-genevoise approuve la stratégie du Conseil fédéral dans la lutte contre la pandémie.

Roger Nordmann, chef du groupe socialiste aux Chambres, garde en tout temps ses distances avec autrui.
Roger Nordmann, chef du groupe socialiste aux Chambres, garde en tout temps ses distances avec autrui.
Keystone

Pour résister à la pandémie de coronavirus, la Suisse devrait-elle passer à un régime de confinement strict, comme l’ont fait plusieurs pays européens? C’est ce que demande une pétition lancée en fin de semaine dernière sur internet. Dimanche soir, 6788 personnes l’avaient signée. Telle n’est cependant pas l’opinion qui prédomine dans la classe politique de l’arc lémanique. La grande majorité des élus fédéraux vaudois et genevois que nous avons sondés ce dimanche soutient la stratégie du Conseil fédéral: rester chez soi, sauf pour aller acheter de la nourriture, chez le médecin, aider quelqu’un ou travailler quand on ne peut le faire à domicile. Et garder en tout temps ses distances avec autrui.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.