Passer au contenu principal

Le mécanicien tué à Granges-Marnand est un Français de 24 ans

La collision de deux trains CFF a fait lundi soir au moins un mort et 25 blessés. La police privilégie la thèse du non-respect d'un feu de signalisation.

Andreas Meyer, directeur des CFF, lors de la conférence de presse du 30 juillet, au lendemain de la collision entre deux trains à Granges-près-Marnand.
Andreas Meyer, directeur des CFF, lors de la conférence de presse du 30 juillet, au lendemain de la collision entre deux trains à Granges-près-Marnand.
KEYSTONE/Jean-Christophe Bott
Les équipes se relaient pour évacuer la voie.
Les équipes se relaient pour évacuer la voie.
Philippe Maeder
Les deux trains sont entrés en collision à la sortie de la gare
Les deux trains sont entrés en collision à la sortie de la gare
Leserreporter
1 / 53

Dix huit heures après la collision ferroviaire de Granges-Marnand, trois victimes étaient encore hospitalisées, a indiqué mardi, peu avant midi, la police vaudoise lors d'une conférence de presse à laquelle a participé le patron des CFF, Andreas Meyer. L'accident a fait un mort, le mécanicien du train direct, un Français de 24 ans, et blessés 25 personnes. Jean-Christophe Sauterel, porte-parole de la police vaudoise, n'exclut pas de trouver encore une victime dans les restes du Regio-Express Lausanne-Payerne, dont la rame a rétréci de 8 mètres sous la violence du choc.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.