Passer au contenu principal

Le conducteur du train de Granges-Marnand a été condamné

Le Tribunal correctionnel d'Yverdon a reconnu coupable d'homicide par négligence le mécanicien qui a provoqué la collision mortelle de juillet 2013.

Le choc frontal entre les deux trains en juillet 2013 avait coûté la vie à l'un des conducteurs et fait une vingtaine de blessés.
Le choc frontal entre les deux trains en juillet 2013 avait coûté la vie à l'un des conducteurs et fait une vingtaine de blessés.
Philippe Maeder

Le conducteur du train qui n'a pas respecté, le 29 juillet 2013 en fin d'après-midi, la signalisation en quittant prématurément Granges-Marnand est seul responsable pénalement de la collision avec le convoi arrivant en sens inverse sur la voie unique. En tant que mécanicien il n’avait pas l’information qu’un croisement devait avoir lieu à ce moment-là dans cette station.

L'accident avait coûté la vie au pilote du convoi qui était dans son droit et fait une vingtaine de blessés. Le procureur avait requis à l'encontre du fautif 90 jours-amende avec sursis. La Cour correctionnelle a estimé que cette peine était une juste sanction pour sa négligence fatale. Elle l'a reconnu coupable d'homicide par négligence.

Les CFF ont été définitivement mis hors de cause par le Ministère public en cours d'enquête. Le Parquet a en effet considéré qu'aucun manquement ne pouvait être reproché à l’ex-régie en regard des dispositions légales et des normes applicables au moment de l'accident. Le procès du conducteur a cependant été plombé par de nombreuses critiques sur la sécurité et les conditions de travail à l'époque des faits. Trois conducteurs de train étaient venus joindre leurs voix aux virulentes récriminations du prévenu.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.