Des communes vaudoises élisent leur syndic ce dimanche

Elections communalesAux quatre coins du canton, les citoyens d'une dizaine de communes choisiront leur «chef du village».

Les Avenchois choisissent ce dimanche qui dirigera l'Administration communale.

Les Avenchois choisissent ce dimanche qui dirigera l'Administration communale. Image: Jean-Paul Guinnard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quatorze communes élisent leur syndic ce dimanche. Il y aura un second tour dans quelques villages.

Ecublens Aucun des trois candidats en lice pour succéder à Pierre Kaelin au poste de syndic n’est parvenu à décrocher les 1364 voix de la majorité absolue. Le verdict du premier tour est extrêmement serré: seules trois petites voix séparent les deux sortants, la socialiste Pascale Manzini (919) et l’indépendant Christian Maeder (916). Distancé de 63 unités (853 voix), le nouveau municipal PLR Stéphane Masson se retrouve donc en bonne position pour jouer les arbitres. Tous trois ont jusqu’à mardi midi pour déposer une nouvelle candidature en vue du second tour.

Villeneuve La syndicature sera en mains libérales-radicales au cours de la prochaine législature. Corinne Ingold, municipale PLR sortante a obtenu 826 voix, contre 574 pour son adversaire. Le Socialiste Dominique Pythoud n'est pas parvenu à conserver le flambeau de gauche porté ces dernières années par Patricia-Dominique Lachat à la tête de l'Exécutif.

«Je suis bien battu, mais par une femme très bien, avec qui je m'entends bien, estime Dominique Pythoud. Elle a fait valoir son expérience à la Municipalité et cela a payé. Pour ma part j'ai cherché à être proche des gens, à représenter les plus modestes et je continuerai à le faire en tant que municipal.»

«Je pense que l'expérience a parlé, relève la future syndique. Le soutien du groupe PLR qui a aussi beaucoup joué. La première partie de la campagne pour la Municipalité a été dure (le PLR Villeneuvois a été critiqué pour avoir présenté le sortant Cédric Robert au second tour au lieu du nouveau venu Aurélien Clerc, au bénéfice d'un meilleur score, ndlr.) mais cela nous a permis de resserrer les liens et l'équipe s'est montrée soudée».

Ormont-Dessus Le syndic sortant Philippe Grobéty, également député, a été élu avec 432 voix. Son concurrent Eric Liechti, nouveau municipal, en a obtenu 225. Huit autres Ormonans ont glané des suffrages. La participation a atteint 66% (718 bulletins valables pour 1102 électeurs inscrits).

L'ancienneté du syndic sortant l'a vraisemblablement emporté sur la fraîche élection d'Eric Liechti à la Municipalité. Ancien directeur de l'office du tourisme des Diablerets, ce dernier a fait valoir durant la campagne son expertise dans ce secteur et a même lancé un pavé dans la mare, estimant qu'Isenau pourrait être financé par la commune, contrairement au discours de son adversaire. A entendre les deux hommes, ce point de dissension ne devrait pas influer sur le climat dans le futur collège.

«Au-delà du cas Isenau, l'image des Diablerets n'est pas très bonne à l'extérieur et cela n'incite pas les investisseurs ou les autorités à nous faire confiance», note Eric Liechti. C'est le rôle d'une Municipalité de rassembler autour de projets pour redonner confiance. «Je crois qu'on est assez intelligents maintenant pour s’asseoir à la même table et travailler ensemble», commente pour sa part Philippe Grobéty.

Avenches Présidente du Grand Conseil vaudois et municipale Royane Meyer Keller a été élue avec 598 voix. Soit 60 de plus que son concurrent à la syndicature, le municipal Yves Nicolier. 19 voix éparses. Sur les 2629 électeurs inscrits, 1155 ont déposé un bulletins valables dans les urnes avenchoises (44,5% de participation). La tête de l'exécutif d'Avenches demeure donc socialiste.

Arzier-Le Muids Les électeurs d'Arzier devront se rendre une dernière fois aux urnes pour élire leur syndic. Le premier tour n'a pas permis à l'un des trois candidats d'atteindre la majorité absolue. C'est Louise Schweizer la candidate de la liste d'opposition «Citoyens d'Arzier-Le Muids» qui a obtenu le meilleur score avec 300 voix (majorité absolue à 366) alors qu'Elvira Rölli, de l'Entente communale a recueilli 223 suffrages. Christian Dugon, de l'Entente communale également a obtenu 176 bulletins. La participation a été de 44,61%.

Bottens Une seule petite voix a empêché le syndic de Bottens Xavier Panchaud d’être assuré de conserver son siège (177 voix, majorité absolue 178). Son sort est désormais entre les mains de son collègue municipal et adversaire Laurent Imoberdorf, qui a été distancé de seize longueurs (161 suffrages). Si ce dernier renonce à se présenter au second tour, Xavier Panchaud sera réélu tacitement; s’il décide de se représenter, les électeurs seront appelés aux urnes une quatrième et dernière fois le dimanche 8 mai. Le principal intéressé a jusqu’à mardi midi pour prendre sa décision.

Montanaire Claude-Alain Cornu sera le prochain syndic de la commune fusionnée de Montanaire, qui réunit neuf villages du Plateau du Jorat. L’ancien syndic de Chanéaz a été préféré à la syndique sortante Véronique Gilliard, mais de peu: 381 voix contre 360 (majorité absolue 379). «Il faut avaler la pilule, mais cela fait partie du jeu, rappelle celle qui restera comme la première syndique de la jeune commune. Tant que l’ambiance à l’Exécutif restera bonne, j’y travaillerai volontiers comme municipale. Et j’espère que Claude-Alain Cornu trouvera beaucoup de plaisir dans ses nouvelles fonctions.»

Gollion C’est à la majorité que Pierre-André Pernoud a été réélu en tant que syndic, par 187 voix sur 319. Il a ainsi battu son concurrent, l’éditeur-archéologue et directeur d’Archeodunum Frédéric Rossi, qui n’a obtenu que 123 voix. «Depuis une dizaine d’années nous avons les mêmes personnes à la Municipalité, explique Pierre-André Pernoud. Nous allons œuvrer à la nouvelle configuration du village.» Comme il l’explique, la Municipalité fait tout pour rendre le village dynamique. «Nous allons tout faire pour travailler dans la continuité, afin de ne laisser personne sur le carreau.» conclut-il.

Jorat-Mézières Le syndic de Mézières, Patrice Guenat, a été majoritairement élu par les habitants. Il a obtenu 462 voix (majorité absolue 381) sur 761. Face à lui, le municipal de Carrouge, Sandro Simonetta, n’a obtenu que 229 voix. «Il n’y a eu qu’un tour, et heureusement, explique Patrice Guenat. Il y a encore énormément de choses à préparer pour la fusion (Mézières-Carrouge-Ferlens) et nous avons encore beaucoup de travail.» Mais comme il le dit, les défis, les projets, l’engagement pour la collectivité publique et, surtout, le contact avec les habitants, le motive et le passionnent.

Paudex Serge Reichen a été réélu à la syndicature de Paudex par 253 voix sur 433. Face à lui, le municipal des Travaux Kehtari Farhad a obtenu 179 voix. «Je suis très content d’avoir été soutenu par la population, raconte Serge Reichen. Notre équipe fonctionne bien, c’était simplement un mauvais timing pour changer de syndic.» En effet, énormément de projets sont en prévision, comme le développement de logements protégés pour les personnes âgées. «Je mettrai tout en œuvre pour que les cinq prochaines années soient le plus productives possibles», termine-t-il.

Montilliez Le municipal directeur du LEB et président de l’association scolaire de la région d’Echallens (ASIRE) Daniel Leuba ne sera pas, en plus, syndic de sa commune de Montilliez. Par 395 voix contre 173 (participation. 52%), les électeurs de cette commune regroupant quatre villages du Gros-de-Vaud (Dommartin, Naz, Sugnens et Poliez-le-Grand) ont préféré la continuité en renouvelant le mandat de leur syndic actuel Jean-Claude Gilliéron. Si Daniel Leuba s’avoue déçu du résultat, il se réjouit d’avoir pu offrir un choix, du taux de participation élevé et de continuer à œuvrer pour le bien de sa commune.

Développement suit (TDG)

Créé: 17.04.2016, 14h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...