Passer au contenu principal

SuisseLes communes se mouillent pour les seniors

Plusieurs cantons alémaniques ont des politiques communales plus avancées en faveur des personnes âgées que le reste de la Suisse.

Le vieillissement démographique représente un défi pour les villes et les communes suisses.
Le vieillissement démographique représente un défi pour les villes et les communes suisses.
Keystone

Les communes alémaniques sont plus sensibles aux besoins des aînés que leurs consoeurs romandes et tessinoises, selon une étude de gfs.bern. Les besoins pour les seniors sont particulièrement forts dans les domaines du logement, des transports publics et de la mobilité, estiment la majorité des communes suisses.

Le vieillissement démographique représente un défi pour les villes et les communes suisses. Un état des lieux national concernant les stratégies liées aux aînés dans les communes suisses est disponible pour la première fois en Suisse avec l'étude «Environnements favorables aux personnes âgées en Suisse», publiée mercredi.

Alémaniques en tête

La moitié des communes possèdent ou prévoient de mettre en oeuvre leur propre concept ou un concept intercommunal de politique en faveur des aînés. Les cantons alémaniques de Lucerne, Zoug, Thurgovie, Berne et Zurich ont des politiques communales plus avancées en faveur des personnes âgées que le reste de la Suisse.

Pus d'un tiers des communes s'appuient sur un instrument de pilotage cantonal. Celui-ci est davantage utilisé dans les villes et les agglomérations sur une base de coopération que dans les communes rurales.

Bémol: une majorité de communes n'offre aucune possibilité directe de participer à l'élaboration de la politique en faveur des aînés. Jusqu'ici cette implication de la population s'est largement limitée à la Suisse alémanique.

Les formes les plus courantes de participation sont les associations et les groupements ou l'exercice d'une fonction publique. Des conférences et des débats publics, dans une commune, sur l'élaboration de la politique favorable aux aînés sont des cas exceptionnels, soulignent les chercheurs.

Habitat autonome

Dans l'ensemble, la politique actuelle en faveur des aînés se concentre sur les services de santé et de soutien (soins et prise en charge). Des thèmes comme l'habitat autonome pour les personnes âgées occupent encore peu de place.

L'enquête auprès des communes, réalisée par gfs.bern, a été commandée par l'Académie suisse des sciences humaines et sociales (ASSH),en collaboration avec l'Association des communes suisses (ACS) et l'Union des viles suisses (UVS).

Pour cette étude, 927 représentants des autorités des communes suisses ont été interrogées entre le 29 avril et le 16 août 2019, via un sondage en ligne. Quelque 2200 communes avaient été invitées à participer. La marge d'erreur est de 5%.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.