Passer au contenu principal

Dans une commune sur deux, il n’y a aucun candidat au conseil national

Les villes tirent leur épingle du jeu, ainsi que certains cantons très politisés, comme le Valais.

Avec plus de 4660 candidats pour le Conseil national, jamais les élections fédérales n’auront séduit autant de prétendants. La hausse atteint 17% par rapport à 2015, dernier record en date. Les partis multiplient les listes. Le PDC est en tête, avec 22 listes supplémentaires, pour un total de 77. Cette augmentation est due à la présence de davantage de femmes et de seniors. Deux cantons romands font toutefois exception à la tendance nationale: Genève et Neuchâtel enregistrent respectivement deux et sept candidats de moins qu’il y a quatre ans.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.