Une commission des Etats veut la peau du loup

WWF scandaliséLa décision se veut un coup de semonce à l'adresse du Conseil fédéral, explique le président de la commission.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Nous tombons des nues!» Pierrette Rey, la porte-parole du WWF, soupire à l’évocation de la décision prise vendredi à la surprise générale par la Commission de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de l’énergie (CEATE). A la raclette, par 6 voix contre 4 et 2 abstentions, elle a approuvé une motion Imoberdorf (PDC/VS) visant à permettre la chasse du loup toute l’année, sans condition. «Cette décision équivaut à vouloir à nouveau exterminer le loup, ni plus ni moins, dénonce Pierrette Rey. C’est scandaleux et nous espérons que le Conseil des Etats ne suive pas sa commission.»

Résilier la Convention de Berne?

La minorité de la commission n’en pense pas moins. Elle relève qu’un tel changement de cap ruinerait de récentes décisions prises au niveau fédéral. Le tir du loup a en effet été facilité cet été pour réguler les effectifs. Et d’autres mesures sont en cours de mise en œuvre. Le tir du loup devrait être permis là où rôdent des meutes causant des dommages aux troupeaux ou compromettant la sécurité publique ou des activités touristiques. Le parlement a approuvé l’an dernier cette nouvelle disposition afin de prendre en compte l’apparition d’une meute dans les Grisons.

«Il est navrant de penser qu’en exterminant le loup, on résoudra les problèmes des agriculteurs»

Pourquoi aller plus loin? se demande la minorité. Et ce qui la chagrine encore plus, c’est le risque de devoir résilier la Convention de Berne. «Pour pouvoir chasser le loup toute l’année, il faudrait que la Suisse dénonce cette convention internationale qui protège des milliers d’autres espèces animales et végétales. C’est scandaleux», tonne Pierrette Rey.

Signal à Doris Leuthard

Du côté de la majorité de la commission, on tient à temporiser. Avant tout, l’adoption de la motion Imoberdorf, qui reprend les exigences d’une initiative cantonale valaisanne, doit servir de coup de semonce pour la ministre Doris Leuthard, en charge de l’Environnement. Le président de la CEATE, le conseiller aux Etats Werner Luginbühl (PBD/BE), explique: «Le signal est fort. Des élus ont suivi la majorité en estimant qu’il fallait montrer au Conseil fédéral notre volonté de mieux protéger les paysans, les milieux touristiques et la population des régions de montagne. Mais nous espérons ne pas être obligés de résilier la Convention de Berne.»

L’idée est d’ailleurs que la Chambre des cantons se rallie à la motion, puis que le Conseil national l’adoucisse un peu. La majorité s’inquiète de la hausse du nombre de loups, qu’elle souhaiterait freiner urgemment. «La majorité estime qu’il faut en faire un peu plus», affirme Werner Luginbühl. Pour Pierrette Rey, c’est exagéré. «En vingt ans environ, une trentaine de loups sont revenus en Suisse. Il est navrant de penser qu’en exterminant le loup, on résoudra les problèmes des agriculteurs.»

Créé: 05.02.2016, 20h27

Articles en relation

Les Diablerets cherchent à mieux cohabiter avec le loup

8e Salon des alpages Présentation du bétail, randonnées, projections et conférence rythmeront ce week-end. Plus...

Le tir de deux loups de la meute du Calanda autorisé

Saint-Gall et les Grisons avaient déposé leur demande à l'OFEV fin novembre. Selon eux, les bêtes ne craignent plus les humains et s'aventurent de plus en plus près d'étables. Plus...

10'000 Grisons s'opposent au tir du loup

Suisse orientale Dix mille personnes ont signé une pétition contre le tir de deux loups de la meute du Calanda. Plus...

Saint-Gall et les Grisons veulent tirer deux loups

Faune sauvage Certains loups s'aventurent de plus en plus près de bâtiments, d'étables ou d'enclos. Afin d'entraver cette évolution, deux animaux de la meute devraient être tirés cet hiver. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...