Passer au contenu principal

Un proche collaborateur de Jacqueline de Quattro sous enquête

Le management du secrétaire général de la conseillère d'Etat vaudoise est fortement critiqué par certains collaborateurs du département. Un mandataire externe devra faire la lumière sur certaines allégations.

Nicolas Chervet a été condamné le 27 août à une amende de 2000 francs pour violation des obligations en cas d'accident.
Nicolas Chervet a été condamné le 27 août à une amende de 2000 francs pour violation des obligations en cas d'accident.
État de Vaud

Condamné le 27 août à une amende de 2000 francs pour violation des obligations en cas d'accident, le secrétaire général du Département du territoire et de l’environnement (DTE), Nicolas Chervet, est désormais doublement dans la tourmente. Comme le confirme le chancelier Vincent Grandjean, une enquête administrative a été ouverte par le Conseil d’Etat le 30 octobre pour faire la lumière sur «certaines allégations de dysfonctionnements imputés au secrétaire général». Le gouvernement a décidé de confier cette tâche à un mandataire externe, soit une société spécialisée dans le conseil en ressources humaines. Le but de l’enquête est «d’établir les faits et d’analyser le management, l’organisation et les processus pouvant influencer le climat de travail au sein de ce service de l’Etat».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.