Passer au contenu principal

SuisseLa classification revue des médicaments coûte cher

La révision de la loi sur les produits thérapeutiques permettra de délivrer des médicaments sans prescription préalable. Mais cela a un coût.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration.
Keystone

Avec la révision de la loi sur les produits thérapeutiques, 92 médicaments pourront être remis aux patients par les pharmaciens et droguistes sans nécessiter de prescription médicale. Ce reclassement entraînera des coûts supplémentaires inévitables, selon le Conseil fédéral.

Parmi les 92 médicaments reclassés dans la catégorie B, les prix de 19 médicaments doivent être réajustés, écrit le Conseil fédéral en réponse à une motion de la commission de la santé publique du Conseil national. Ces hausses coûteront entre 2,5 millions et 5 millions de francs aux caisses maladie.

Ces surcoûts sont une conséquence involontaire de la suppression de la catégorie C, reconnaît le Conseil fédéral. Dans sa motion, la commission voulait que la révision n'entraîne pas de coûts ni de dépenses supplémentaires pour le système de santé.

Or, accepter cette proposition reviendrait à introduire une disposition spéciale dans le système de tarification pour les 19 médicaments concernés. Cette disposition sans rapport avec le système pourrait à long terme être problématique car elle compliquerait le système pour tous les acteurs, selon le gouvernement.

Le Conseil fédéral a néanmoins chargé l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) de procéder à une évaluation globale des coûts totaux de la révision de la loi. Il a aussi prévu d'examiner les améliorations possibles ponctuellement.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.