Cinq universités suisses dans le top 100 mondial

EducationLa Suisse se classe quatrième sur la scène internationale juste derrière les universités américaines. L’EPFL réalise une fulgurante progression.

L'EPFL se classe en 76e position.

L'EPFL se classe en 76e position. Image: PATRICK MARTIN - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Très attendu, le célèbre classement de Shanghai – le top 500 des meilleures universités du monde – a livré ses résultats. Premier constat: les très bons scores des universités suisses.

Au 4e rang
Les Ecoles polytechniques de Zurich (19e) et de Lausanne (76e) et les Universités de Zurich (58e), de Genève (60e) et de Bâle (95e) sont les fleurons des hautes écoles suisses en se classant dans le top 100.

En comparaison mondiale, la Suisse se positionne au 4e rang après l’Australie (6), le Royaume-Uni (9) et les Etats-Unis (48).

La meilleure place pour une institution helvétique revient à l’Ecole polytechnique de Zurich, qui pointe à la 19e position grâce, notamment, à ses 21 Prix Nobel.

Satisfaction pour l’EPFL
La palme de la progression revient à l’Ecole polytechnique de Lausanne (EPFL), 76e, qui gagne seize places dans le classement: «C’est une magnifique performance que de figurer dans ce classement, souligne Florence Renggli, porte-parole de l’EPFL. Cela montre que notre vision d’excellence scientifique est porteuse même si l’EPFL ne fait pas la chasse aux classements et ne modifiera pas ses stratégies académiques pour gagner quelques places.»

Entre 2016 et 2017, les huit universités suisses présentes dans le top 500 se sont plus ou moins maintenues au même niveau.

Un podium anglophone
Au-dessus de la mêlée, les habitués du haut du panier sont au rendez-vous: les Universités de Harvard, de Stanford et de Cambridge se positionnent respectivement à la 1re, 2e et 3e places.

Un podium qui n’a quasi pas évolué depuis la première publication du classement. En effet, Harvard trône à la première place depuis quinze ans.

Un classement réputé
Réalisé depuis 2003, le classement de Shanghai est une référence dans l’évaluation et la classification des meilleures universités du monde.

Chaque année, il évalue plus de 1000 institutions. Parmi les différents critères, les Prix Nobel comptent pour 30%. D’autres indicateurs s’intéressent notamment à la qualité et au nombre de publications dans des revues spécialisées.

On dénombre plusieurs classements qui appliquent différents critères dont le choix est régulièrement controversé dans le domaine académique. Par exemple, le Nature Index Innovation classe l’Université de Genève à la première place des meilleures universités suisses. Pour ce classement, les critères principaux sont l’innovation et le transfert de technologie ainsi que le nombre de brevets. (TDG)

Créé: 15.08.2017, 22h49

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Articles en relation

L’UNIGE classée meilleure université de Suisse

Sciences L’Université de Genève se place en 21e position au monde, selon le Nature Index. Un reflet de la réalité? Plus...

L'EPFZ, meilleure haute école du continent

Suisse L'école zurichoise n'est précédée que par des établissements des Etats-Unis ou de Grande-Bretagne. Plus...

EPFZ et EPFL dans le top 20 des meilleures écoles

Classement Les établissements anglo-saxons dominent une nouvelle fois le top-100 des meilleures écoles du monde. Quatre sites suisses en font partie. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Inquiétude chez les employés de TAmedia
Plus...