Passer au contenu principal

Cinq ans après Fukushima, le parlement sort du nucléaire

Le virage vers les énergies propres devrait passer la rampe sous la Coupole. Même l’UDC est divisée sur l’utilité d’un référendum.

La centrale nucléaire de Beznau, la plus vieille du monde, pourrait fonctionner jusqu'en 2031.
La centrale nucléaire de Beznau, la plus vieille du monde, pourrait fonctionner jusqu'en 2031.
Keystone

Enfin! Cinq ans après l’accident nucléaire de Fukushima, la Stratégie énergétique 2050 est en passe d’être approuvée à Berne. Ce plan de sortie du nucléaire et de remplacement de l’atome par des énergies alternatives progresse avec la lenteur d’un paresseux. Mais le bout du chemin est proche. Le parlement devrait accepter ce paquet à la fin de la session d’automne, le 30 septembre. Si le conditionnel reste de mise, les partisans de ce virage historique sont optimistes. Comme Isabelle Chevalley: «Pour autant que l’on puisse aplanir les dernières divergences entre les deux Chambres, la partie est gagnée», se réjouit la Vert’libérale vaudoise.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.