Passer au contenu principal

Christoph Blocher s'en prend aux citadins

Après les Romands, les citadins. Le vice-président de l'UDC et conseiller national s'en prend aux villes, et estime les mesures d'accompagnement désormais inutiles.

Le Conseiller national Christoph Blocher lors d'une conférence le 12 août 2013
Le Conseiller national Christoph Blocher lors d'une conférence le 12 août 2013
Keystone

Christoph Blocher n'en finit plus de régler ses comptes. Après avoir affirmé et répété que «les Romands ont toujours eu une conscience nationale plus faible», il stigmatise le vote des villes.

Dans une interview publiée dans le Tages Anzeiger, le tribun de l'Union démocratique du centre (UDC) déplore que les villes aient rejeté l'initiative de son parti. «L'orientation politique des villes est malheureusement vert-gauche. Elles veulent adhérer à l'Union européenne (UE), comme le Parti socialiste l'écrit dans le programme actuel.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.