Passer au contenu principal

Christian Levrat: «J'ai un oeil qui pleure et un oeil qui rit»

Le président du Parti socialiste suisse réagit à la déroute de son parti (-2,2% des voix par rapport à 2015), alors que son cousin vert progresse.

Il voulait renverser la majorité PLR-UDC au Conseil national. Objectif atteint pour le président du Parti socialiste suisse, Christian Levrat. Mais cette bascule se fait sans que la formation de gauche n’en tire profit. Le PS est crédité de 16,6% des voix, soit une perte de 2,3 points par rapport à 2015. Christian Levrat analyse la défaite.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.