Le cheval des Franches-Montagnes à l'abri du scandale

Alimentation Les éleveurs du cheval des Franches-Montagnes, contrairement aux grands réseaux de distribution internationaux, vendent directement leurs bêtes aux bouchers ou marchands locaux, qui peuvent ensuite s'adresser à un ou deux grands abattoirs.

Image: FLORIAN CELLA-a

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le scandale de la viande de cheval touche tout le continent, mais en Suisse, la race franches-montagnes semble sûre. Principalement produite dans le Jura selon des circuits courts, cette viande mise avant tout sur la qualité et le bien-être de l'animal.

Contrairement aux grands réseaux de distribution internationaux, les éleveurs du cheval des Franches-Montagnes vendent directement leurs bêtes aux bouchers ou marchands locaux, qui peuvent ensuite s'adresser à un ou deux grands abattoirs, assure Stéphane Klopfenstein, gérant de la Fédération suisse d'élevage du cheval de la race des Franches-Montagnes.

En outre, afin de garantir la qualité de la viande, la Fédération jurassienne d'élevage chevalin a mis sur pied «Original», un programme de viande de marque. Utilisé par cinq à six bouchers dans le canton, ce label garantit au consommateur une viande de proximité et de bonne qualité, ainsi qu'un abattage respectueux de l'animal.

Pas sûr à 100%

Selon Anne Ceppi, cheffe du Service vétérinaire du Jura, il est toutefois impossible de garantir à 100% la traçabilité de la viande de cheval. En effet, les contrôles systématiques des autorités s'arrêtent à la phase de l'estampillage. Ensuite, la procédure est basée sur l'autocontrôle, complétée de contrôles par sondages.

Pour Roger Biedermann, du service de la production animale du canton du Jura, les effets du scandale de la viande de cheval sont difficiles à évaluer. «D'un côté, les consommateurs pourraient se rabattre sur la viande de cheval locale et par conséquent faire augmenter les prix, qui sont actuellement très bas. De l'autre, la demande pourrait chuter».

Toutefois, une forte augmentation de la production de viande de cheval suisse, même en cas de hausse de la demande, semble improbable. «A moyen terme, je ne pense pas que beaucoup d'éleveurs seraient prêts à se lancer dans la production de viande», estime Roger Biedermann.

Cheval d'élevage

Comme tous les chevaux suisses, le cheval de la race des Franches-Montagnes n'est à l'origine pas destiné à la production de viande. Environ 60% des poulains sont en effet élevés pour les loisirs. Les 40% restants sont sélectionnés à l'âge de neuf mois pour finir dans notre assiette.

La plupart du temps, la sélection se fait sur base de caractéristiques physiques ou de traits de caractère. Certains chevaux ne correspondent en effet pas aux qualités requises pour l'élevage.

En Suisse, la consommation de viande de cheval s'élevait à 5414 tonnes en 2011. La part de la production indigène ne s'élève qu'à 411 tonnes, soit à peine plus de 7% de la consommation totale. Sur ce pourcentage, plus de la moitié provient de la race des Franches-Montagnes. (ats/nxp)

Créé: 25.02.2013, 12h08

Articles en relation

L'OVF passe à l'action sur la maltraitance des chevaux

VIANDE DE CHEVAL L'Office vétérinaire fédéral (OVF) veut agir dans le dossier de la viande de cheval importée issue d'élevages où les animaux sont maltraités. Selon son directeur Hans Wyss, la Suisse a un devoir moral d'agir. Plus...

Et si on donnait la viande de cheval... aux pauvres?

Allemagne Le ministre du Développement Dirk Niebel plaide pour redistribuer aux pauvres les produits frauduleux à base de cheval retirés de la vente. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse: il fera beaucoup plus chaud et sec en 2050
Plus...