Passer au contenu principal

La cheffe des JS se retire ravie du devoir accompli

Tamara Funiciello annonce son départ de la présidence de la Jeunesse socialiste, après le dépôt de l'initiative sur la taxation des grosses fortunes.

Tamara Funiciello a dû être placée sous protection après avoir qualifié une chanson de sexiste.
Tamara Funiciello a dû être placée sous protection après avoir qualifié une chanson de sexiste.
Keystone

La Jeunesse socialiste suisse (JS Suisse) perd sa présidente. Tamara Funiciello a annoncé son départ pour août prochain lors de l'assemblée des délégués de la JS samedi à Aarau. Elle aura dirigé le parti durant trois ans.

Dans une interview au Blick et aux journaux de Tamedia, la Bernoise de 29 ans estime avoir atteint ses objectifs. L'initiative populaire dite des 99% pour taxer le 1% des plus grosses fortunes a été déposée. Et le JS siège dans plusieurs parlements cantonaux.

L'indignation restera son moteur en politique notamment pour la cause des femmes, promet-elle. Elle brigue d'ailleurs un siège au Conseil national pour le canton de Berne. Les attaques dont elle a été l'objet n'ont pas joué de rôle dans sa démission. Elle avait été insultée pour avoir qualifié une chanson de sexiste.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.