Les chauffeurs de La Poste poursuivent leur mobilisation

Centre de triDevant le centre de tri postal de Daillens (VD), les membres du syndicat ont rappelé leur forte détermination à combattre l'externalisation de la flotte de camions.

Les chauffeurs de La Poste ont protesté, devant le centre de tri postal de Daillens (VD), contre l'externalisation du transport des envois postaux.

Les chauffeurs de La Poste ont protesté, devant le centre de tri postal de Daillens (VD), contre l'externalisation du transport des envois postaux. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après Genève lundi et Härkingen (SO) mardi, le syndicat syndicom a mené une nouvelle action mercredi devant le centre de tri postal de Daillens (VD). Les chauffeurs de La Poste ont protesté contre l'externalisation du transport des envois postaux.

Les membres du syndicat ont rappelé leur forte détermination à combattre l'externalisation de la flotte de camions annoncée début septembre par La Poste. Ils ont revendiqué qu'au moins 30% du transport postal reste à l'interne.

«On était 1200 il y a dix ans. Maintenant La Poste veut mettre à la porte les derniers des Mohicans, les 187 chauffeurs qui restent», a expliqué Jean-François Donzé, secrétaire régional Logistique à syndicom.

Une rencontre avec La Poste a eu lieu à la fin du délai de consultation le 26 octobre. Syndicom a formulé d'autres revendications, tels le renouvellement de la flotte, ainsi que l'engagement d'apprentis et de jeunes chauffeurs. «La Poste nous répondra d'ici trois semaines, un mois», a indiqué Jean-François Donzé.

Jungle dans la branche

Mercredi, quelque 80 collègues du centre de tri ont signé une pétition de soutien aux chauffeurs, après les 200 paraphes obtenus à Genève. Les autres unités ont compris que la Poste ne s'arrêtera pas à cette seule externalisation, comme elle l'écrit noir sur blanc dans son dernier journal, poursuit le secrétaire régional.

Le syndicaliste a également dénoncé la précarisation de la profession qui arrange certains transporteurs. Les chauffeurs du géant jaune sont certes bien protégés par une Convention collective de travail, mais dans la branche «c'est la jungle». Les sociétés privées emploient des conducteurs d'ex-pays de l'Est; ils sont sous-payés, dorment dans des locaux de pause, illustre-t-il.

En attendant, la mobilisation des chauffeurs de La Poste se poursuit. Des actions sont prévues ces prochains jours à Berne, Cadenazzo (TI), Bienne (BE), Zurich et Rothenburg (LU). (ats/nxp)

Créé: 04.11.2015, 16h39

Articles en relation

La Poste veut renoncer à ses camions de plus de 3,5 tonnes

Distribution Pour renforcer sa compétitivité, La Poste prévoit d'externaliser sa distribution et de faire appel à des entreprises de transport externes. Plus...

La Poste renforce sa position dans la cybersanté

Suisse Le géant jaune a mis la main sur une entreprise zurichoise spécialisée dans le domaine de la santé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La fin des rentes à vie des conseillers d'Etat est proche
Plus...