Du chauffage produit avec des déchets organiques

BâleUne installation de pyrolise permettra aux Bâlois de produire de la chaleur en réutilisant des déchets végétaux. Le CO2 rejeté sera stocké dans le sol.

La pyrolyse produit une sorte de charbon appelé «biochar», utilisé en agriculture comme fertilisant.

La pyrolyse produit une sorte de charbon appelé «biochar», utilisé en agriculture comme fertilisant. Image: IWB

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les services industriels de Bâle-Ville (IWB) vont construire une installation de pyrolyse dans le quartier de Kleinhüningen. Elle produira du chauffage et du fertilisant à partir de déchets organiques et permettra de retirer de l'atmosphère 1500 tonnes de CO2 par an.

À titre comparatif, un vol aller-retour entre Genève et New York émet environ 2 tonnes de CO2. L'installation sera alimentée par de la biomasse (déchets végétaux) pauvre et inutilisée, ont communiqué lundi les IWB. La biomasse sera alors chauffée dans un environnement exempt d'oxygène pour éviter la combustion.

La chaleur produite sera injectée dans le réseau de chauffage urbain et suffira pour 300 ménages moyens (2,7 GWh de chaleur). La pyrolyse produit une sorte de charbon appelé «biochar», utilisé en agriculture comme fertilisant. Avantage: le CO2 reste dans le sol. Les IWB prévoient de fabriquer 570 tonnes de biochar par an.

«Positif pour le climat»

«Avec cette installation futuriste, nous produirons du chauffage pas seulement neutre en CO2, mais même avec un effet positif sur le climat», se félicite Peter Baumstark, membre de la direction des services industriels bâlois. Le tout en valorisant des déchets verts inutilisés et au bénéfice de l'agriculture, souligne-t-il.

Il est prévu de débuter les travaux cette année. La mise en service de l'installation est agendée pour l'hiver prochain. L'investissement est chiffré à environ 5 millions de francs. Les IWB déclarent être les premiers fournisseurs d'énergie à construire une installation de pyrolyse en Suisse. (ats/nxp)

Créé: 28.10.2019, 14h01

Articles en relation

Fribourg lance le campus AgriCo de St-Aubin

Agriculture Le gouvernement a lancé le campus qui sera dédié à la création de valeur dans les domaines de l'agriculture, de la nutrition et de la biomasse. Plus...

La part des énergies renouvelables augmente

Suisse L'électricité issue des centrales hydrauliques, du photovoltaïque, des éoliennes ou de la biomasse atteint plus de 60%. Plus...

Le National veut un geste pour la biomasse et la géothermie

Energies renouvelables Le Conseil fédéral a été prié mardi par le National d'assouplir ses prescriptions en matière de biomasse et de présenter un plan d’action en faveur de la géothermie. Plus...

L'agriculture suisse veut tirer parti des «cleantech»

Approvisionnement énergétique Grâce à l'énergie solaire, la biomasse, l'éolien et la géothermie, notamment, l'agriculture suisse pourrait produire 2100 GWh/an d'ici 2030. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La fin des rentes à vie des conseillers d'Etat est proche
Plus...