Le changement climatique inquiète les Suisses

EnvironnementUn sondage montre que les Suisses croient au changement climatique provoqué par les activités humaines.

La fonte des glaciers et les catastrophes qui peuvent en découler, comme à Bondo, inquiètent les Suisses.

La fonte des glaciers et les catastrophes qui peuvent en découler, comme à Bondo, inquiètent les Suisses. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le changement climatique est perçu en Suisse comme une grosse menace, plus grave que le chômage ou l'effondrement du système des retraites. Une majorité des Suisses affirment ressentir ses impacts et considère l'homme comme responsable du phénomène.

C'est ce qu'indique un sondage représentatif publié mercredi et mené par l'institut LINK sur demande de la SSR. Quelque 2100 personnes de 15 à 79 ans venant de toutes les régions de Suisse ont répondu en ligne aux questions durant le mois de septembre.

Pour 85% des personnes sondées, le changement climatique est un fait, tandis que 14% ne sont pas sûres de la réalité du phénomène. Près d'un tiers s'est dit très inquiet face à l'affirmation selon laquelle il pourrait faire plus chaud de trois degrés en Suisse d'ici à la fin du siècle.

Provoqué par l'homme

Par ailleurs, 72% des sondés soutiennent la déclaration selon laquelle le changement climatique est provoqué par l'homme et 24% pensent que l'homme et la nature ensemble sont à l'origine du réchauffement climatique. Presque toutes les personnes interrogées ressentent au moins les premiers effets de ce phénomène.

Ces impacts sont même ressentis dans leur propre environnement, affirment-elles. En premier lieu sont citées la fonte des glaciers ainsi que les températures plus élevées et les canicules. Suivent les phénomènes météorologiques extrêmes et les catastrophes naturelles, comme les tempêtes et les ouragans.

Réponse internationale

Trois quarts des sondés estiment qu'il faut tout d'abord agir sur le plan international, 66% pensent que chacun devrait faire quelque chose, et pour 62% d'entre eux, il est important que le problème du changement climatique soit abordé sur le plan national.

Dans ce cadre, le subventionnement des énergies renouvelables reçoit plus d'approbation qu'une taxe sur les combustibles fossiles. Aux yeux des sondés, les Verts sont les plus susceptibles de trouver des solutions efficaces au changement climatique, tandis que l'UDC et la Lega dei Ticinesi sont les moins bien placées.

Une minorité qui agit

Cependant, seule une minorité agit concrètement au niveau individuel. Ainsi, 33% des personnes interrogées déclarent se déplacer désormais en train, en bus ou à vélo. Suit l'option «économiser de l'énergie» (26%) ainsi que «rouler moins ou pas du tout en voiture» (25%). Enfin, 12% des sondés renoncent aux voyages en avion, et 11% chauffent moins leur logement.

Interrogées sur leur volonté personnelle d'agir, quatre personnes sur cinq affirment dépenser davantage pour des produits locaux et de saison. De plus, 77% seraient prêts à renoncer à la climatisation en été et 75% se disent disposés à prendre moins souvent l'avion.

La volonté de moins voler ou de ne pas climatiser les chambres durant l'été est moins forte chez les jeunes que parmi les personnes âgées. Inversement, les jeunes sont davantage enclins à vivre plus proches de leur place de travail, à raccourcir la distance de trajet et à renoncer à un usage privé de la voiture. (ats/nxp)

Créé: 29.11.2017, 16h40

Articles en relation

Des signaux plus alarmants que jamais

Réchauffement L'année 2017 devrait compter parmi les trois les plus chaudes jamais recensées depuis le début des relevés. Plus...

Le charbon sur liste noire d'ici à 2030

Climat Une quinzaine de pays, dont la Suisse, ont annoncé jeudi vouloir bannir le charbon de la production d'électricité avant 13 ans. Plus...

Les sites naturels toujours sous la menace du climat

Monde Le changement climatique menace presque deux fois plus le patrimoine mondial qu'il y a trois ans. Il urge d'agir. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

En droit suisse, un homme ne peut être violé
Plus...