Les CFF s’essaient aux trottinettes électriques

MobilitéÀ Zurich, l’ex-régie réserve un espace aux engins en libre-service de la société Circ. Il sera bientôt possible de payer avec le Swiss Pass.

À Zurich, les trottinettes électriques de Circ seront partagées sans borne fixe de retrait ou de dépôt.

À Zurich, les trottinettes électriques de Circ seront partagées sans borne fixe de retrait ou de dépôt. Image: CIRC

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les CFF succombent à leur tour à la tendance. Mardi, à la gare de Zurich, ils ont converti une ancienne place de parc en «hub» à trottinettes électriques en libre-service. À peine descendu du train, un pendulaire pourra sauter sur un de ces engins pour filer au travail ou chez lui, rapporte la «NZZ».

Ce nouveau parking est réservé aux e-trottinettes Circ (anciennement Flash). L’ancienne régie fédérale a noué un partenariat avec cette entreprise berlinoise de trottinettes électriques partagées en free floating, c’est-à-dire sans borne fixe de retrait ou de dépôt: les engins peuvent être déposés n’importe où en fin de course.

Ce hub à trottinettes est, pour l’heure, temporaire. L’expérience pilote s’étalera sur une année, au cours de laquelle la satisfaction des utilisateurs et les éventuels problèmes seront analysés. Elle pourrait ensuite être pérennisée et étendue à d’autres gares dans tout le pays, en Suisse romande aussi. Aucun projet concret en ce sens n’est encore arrêté, précise Ottavia Masserini, porte-parole des CFF. «Notre objectif est de faciliter l’accès aux engins pour offrir une mobilité complète autour de la gare. Nous voulons accompagner nos clients du premier au dernier kilomètre.» La compagnie ferroviaire estime répondre à un besoin: «Ces entreprises de partage sont très bien accueillies par le public.»

25 centimes la minute

Selon les termes du partenariat, Circ s’engage à ce qu’il y ait toujours «suffisamment» de trottinettes électriques à disposition dans le hub. Quinze unités peuvent y être garées simultanément. Les CFF ont aussi obtenu de l’entreprise berlinoise qu’elle participe à une meilleure «gestion» des trottinettes sur leur terrain. Grâce au système de geofencing, les engins Circ ne pourront par exemple pas être abandonnés dans l’enceinte de la gare: un utilisateur ne pourra pas régler sa course tant qu’il se trouve dans ce périmètre. La course coûte 1 franc de base et 25 centimes par minute. Pour l’instant, il faut télécharger l’application pour réserver et payer. Mais dans un «avenir proche», il sera possible d’utiliser pour cela son SwissPass.

C’est la première fois que les CFF nouent un tel partenariat avec une entreprise de location partagée en free floating. En ville de Zurich, le secteur des trottinettes électriques en libre-service est en plein boom. Circ compte comme concurrents Bird et Tier. D’autres sociétés convoitent le marché.

Circ, dont le siège se trouve à Berlin, propose ses deux-roues dans 21 villes et 7 pays. En Suisse, elle est également présente à Bâle, à Zoug et à Winterthour. Rien qu’à Zurich, où elle a lancé son service en janvier, elle annonçait 500 e-trottinettes en avril. Elle projette de s’étendre encore. En Suisse romande? «Nous sommes intéressés à nous y déployer, indique Daniel Scherrer, responsable de la communication. Mais cela ne se fera que si notre développement peut être durable: nous n’allons qu’où nous sommes les bienvenus.»

Créé: 04.06.2019, 20h54

Articles en relation

L’e-trottinette en libre service débarque à Zurich

Mobilité Une start-up californienne rencontre le succès à Zurich avec son service de deux-roues partagés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...