Les CFF contrôlent les wagons controversés

AccidentL’ex-régie annonce des mesures après la mort d’un contrôleur. Le syndicat demande des garanties supplémentaires.

La protection anti-pincement d'un train de type UV IV n'a pas fonctionné.

La protection anti-pincement d'un train de type UV IV n'a pas fonctionné. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dix jours après la mort d’un contrôleur de train, les circonstances de l’accident restent entourées d’interrogations. Mercredi, le point de presse organisé par les CFF n’a pas permis d’en savoir plus sur ce drame qui suscite une vive émotion et de l’inquiétude parmi les collaborateurs de l’ex-régie fédérale. Dans la nuit de samedi à dimanche, peu après minuit, au départ de Baden, l’homme de 54 ans s’est retrouvé coincé dans la porte alors qu’il donnait le départ de l’InterRegio Bâle-Zurich. Il a été emporté par le train et traîné sur des kilomètres. Son corps a été retrouvé le lendemain matin à Wettingen (AG).

Selon les premières investigations du Service suisse d’enquête de sécurité (SESE), la sécurité antipincement de la porte n’a pas fonctionné. Les CFF n’ont pas souhaité en dire plus en attendant les conclusions définitives. L’entreprise ferroviaire a en revanche annoncé le lancement d’un contrôle spécial sur les portes des wagons de type VU IV, la voiture à un étage où opérait le contrôleur.

Cette maintenance extraordinaire doit durer six à sept semaines, a-t-il été annoncé. Elle s’ajoute à l’inspection habituelle des portes, qui intervient tous les sept à dix jours. Des premiers tests ont permis de découvrir un «défaut caché» dans la protection antipincement de cinq portes, mais les CFF excluent un lien avec l’accident du 4 août. «Ces défauts auraient également été détectés dans le cadre des contrôles standards», a déclaré Linus Loser, responsable de la Production ferroviaire. Il n’a pas indiqué dans quelle mesure ces portes défectueuses représentaient un danger pour les passagers et le personnel. Les CFF n’estiment pas nécessaire de retirer toutes les voitures VU IV du trafic.

L’ancienne régie a encore annoncé la mise sur pied d’une task force «chargée d’élaborer des mesures immédiates, de les mettre en œuvre et de les analyser en permanence». Elle est aussi arrivée à la conclusion que le «processus d’expédition» – la marche à suivre pour le contrôleur avant la fermeture des portes et le départ – est «sûr». Les contrôleurs se sont vu rappeler par écrit les règles le week-end dernier. Ces mesures sont à même de garantir la sécurité des voyageurs et du personnel, jugent les CFF.

Une inquiétude à dissiper

Le syndicat du personnel des transports (SEV) a exigé que l’ensemble des wagons VU IV soit retiré de la circulation pour être vérifié. La mesure a été refusée car l’exploitation du réseau ne pourrait plus être assurée. «Les CFF nous ont cependant garanti que toutes les portes seront contrôlées d’ici à la fin de la semaine prochaine. Une certaine inquiétude règne parmi les contrôleurs, elle doit vite être dissipée», réagit Manuel Avallone, vice-président du SEV. Le syndicat réclame également que d’autres types de voitures soient examinés et que le processus d’autorisation de départ soit réévalué.

Selon l’ancienne régie, dix contrôleurs se sont retrouvés coincés dans la porte d’un train (tous types confondus) depuis 2016. Cela a occasionné des blessures légères ou moyennes. Depuis 2014, 86 cas de passagers «pincés» ont aussi été annoncés. La majorité s’en est sortie avec des blessures légères. Tous ces incidents sont en train d’être réexaminés par les CFF, à la lumière du drame du 4 août.

Créé: 14.08.2019, 19h48

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Articles en relation

Minute de silence pour l'employé des CFF mort

Gare de Zurich Des centaines de collaborateurs des CFF ont observé en gare de Zurich une minute de silence pour leur collègue décédé dimanche à Baden. Plus...

Arrêt de l'utilisation d'un type de wagon exigé

Accident à Baden Suite au décès d'un employé des CFF coincé dans la porte d'un convoi et traîné par le train, le syndicat du personnel exige l'arrêt du type de véhicule impliqué. Plus...

Un employé CFF trouve la mort à Baden

Canton d'Argovie Un contrôleur âgé de 54 ans a été blessé mortellement au moment du départ d'un train InterRegio reliant Bâle à Zurich. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...