Passer au contenu principal

Le Centre islam et société a déjà fait ses preuves

Combattu en vain par l'UDC, l'institut universitaire s'active sur plusieurs fronts. En toute transparence.

Hansjörg Schmid, directeur du Centre Suisse Islam et Société à l’université de Fribourg, se réjouit du succès de l'institut ouvert en 2015.
Hansjörg Schmid, directeur du Centre Suisse Islam et Société à l’université de Fribourg, se réjouit du succès de l'institut ouvert en 2015.
Jean-Paul Guinnard

Le combat mené par l’UDC fribourgeoise contre le Centre suisse islam et société (CSIS) a pris fin mercredi au Tribunal fédéral. Les juges de Mon-Repos ont confirmé l’invalidité de l’initiative populaire qui voulait empêcher la création de cet institut académique, implanté à l’Université de Fribourg (lire ci-dessous) . La rectrice Astrid Epiney s’en réjouit, tout en respectant le processus démocratique ayant amené la Haute Cour à se prononcer. «Cette décision apporte au centre une sécurité bienvenue. Il va pouvoir se concentrer sur sa vocation, qui est de répondre aux questions centrales liées à la place des musulmans dans une société judéo-chrétienne.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.