Passer au contenu principal

Centrale de Beznau: marge de sécurité relevée

L'étanchéité du puits de secours de la centrale nucléaire de Beznau, à Döttingen (AG), a notamment été améliorée pour parer à des crues éventuelles de l'Aar.

La centrale électrique de Beznau, an Argovie.
La centrale électrique de Beznau, an Argovie.
ARCHIVES, Keystone

La centrale nucléaire de Beznau, à Döttingen (AG), a augmenté sa marge de sécurité en cas de crues de l'Aar. L'étanchéité du puits de secours a notamment été améliorée, a indiqué lundi l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN).

L'IFSN avait requis que ces travaux soient réalisés jusqu'à la fin du mois de septembre 2015. Ces mesures ont été mises en œuvre sur les deux réacteurs de la centrale. La marge de sécurité de la centrale de Beznau contre une inondation externe s'est ainsi élevée à 6,15 m, ce qui correspond à une inondation du terrain de la centrale de 7 m.

Les scénarios utilisés correspondent à une crue d'une période de retour de 10'000 ans avec l'obstruction complète du pont en amont et l'obstruction complète du déversoir de Beznau. Ils tiennent aussi compte du transport de matières solides (boue, sable, cailloux, pierres et éboulis).

Tests de résistance

Après la catastrophe de Fukushima en 2011, toutes les centrales suisses ont subi des tests de résistance de l'Union européenne. En novembre 2014, l'IFSN a déclaré qu'elles sont suffisamment protégées contre le danger d'une obstruction et de son influence sur l'inondation d'une installation à proximité.

Le rapport technique d'Axpo concernant les crues est désormais rendu public. La publication a lieu dans le cadre d'une demande en vertu de la loi sur la transparence. L'IFSN examine actuellement si d'autres mesures sont raisonnables en vue d'améliorer encore la protection des systèmes de sécurité conventionnels contre une inondation externe.

«Mini-trous» dans la cuve du réacteur 1

Le réacteur numéro 2 de la centrale de Beznau a été reconnecté au réseau à la fin décembre après des travaux de révision de plusieurs mois. Le réacteur numéro 1 est toujours déconnecté du réseau depuis mars 2015 après la découverte de 925 «mini-trous» dans la cuve du réacteur.

Selon Axpo, il s'agit de défauts de fabrication. Le réacteur ne pourra pas redémarrer avant juillet. Avec ses 46 ans d'exploitation, Beznau 1 est la plus vieille centrale nucléaire commerciale du monde en fonction.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.