Passer au contenu principal

La centrale de Beznau est plus malade que prévu

Le réacteur le plus vieux du monde a le cœur troué comme une passoire. Des spécialistes doutent qu’il puisse encore fonctionner un jour.

Plus de 900 trous ont été répertoriés à l’intérieur de la cuve en acier du réacteur.
Plus de 900 trous ont été répertoriés à l’intérieur de la cuve en acier du réacteur.
Keystone

C’est grave docteur? Oui, beaucoup plus que prévu. A l’arrêt depuis juillet en raison «d’irrégularités» repérées dans sa cuve de pression, le réacteur de Beznau I (1969) préoccupe les spécialistes. Les analyses par ultrasons ont mis au jour pas moins de 920 trous dans la paroi en acier de la cuve. La cuve? C’est le cœur de la centrale. Une cocotte-minute de quinze mètres de hauteur où se trouvent les barres de combustible radioactif.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.