Contre Cassis, la société civile présente son propre Agenda 2030

Développement durablePlus de 40 organisations ont répliqué mardi au rapport embelli et raccourci par le Conseil fédéral.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un rapport «décevant», «superficiel et sans substance», «à pleurer». Les représentantes de la Plateforme Agenda 2030, une coalition de plus de 40 organisations de la société civile, n’ont pas mâché leur mot mardi à Berne. Nous le révélions le 20 juin: le Conseil fédéral a adopté un rapport raccourci et embelli sur la mise en oeuvre de l’agenda onusien du développement durable par la Suisse. La société civile n’a pas digéré ces 24 pages qui doivent être présentées au plus haut niveau, à l’ONU à New York le 17 juillet. En réaction, la Plateforme Agenda 2030 a présenté mardi son propre rapport muni de 11 recommandations. Elle met en avant des différences notables par rapport à la copie du gouvernement.


A lire: Le Conseil fédéral biffe les deux tiers du rapport sur l’Agenda 2030


Sur la pauvreté tout d’abord. Dans sa version, le Conseil fédéral se félicite du fait qu’il n’y ait pas de «pauvreté extrême» en Suisse. Il ne mentionne aucun défi à relever déplore Marianne Hochuli, membre de la direction de Caritas Suisse. Elle rappelle pour sa part que 615’000 personnes sont touchées par la pauvreté et 1,2 million menacées de l’être en Suisse. Or l’Agenda 2030 vise à une réduction d’au moins 50% du phénomène. «C’est un défi sociopolitique majeur pour la Suisse», affirme Marianne Hochuli.

Dans le domaine de l’égalité des chances entre les sexes aussi, le rapport du Conseil fédéral fait bondir la société civile. «La situation n’est pas aussi rose que notre gouvernement aimerait le faire croire», lance Regula Bühlmann, membre du secrétariat central de l’Union syndicale suisse. Elle cite les progrès restants à faire en matière d’égalité salariale, de protection des travailleurs, ou encore de partage des tâches si la Suisse a l’ambition de mettre en oeuvre l’Agenda 2030. Stella Jegher, membre de la direction de Pro Natura, s’alarme quant à elle de la faiblesse des mesures proposées en matière de biodiversité. Pourtant, «le Conseil fédéral reconnaît que c’est l’un des objectifs de l’Agenda 2030 le plus difficile à atteindre».

«Mon impression est qu’Ignazio Cassis a eu peur de devoir trop se mêler de la politique des autres départements»

La présidente de la Plateforme Agenda 2030 Eva Schmassmann résume: le Conseil fédéral n’a pas respecté les directives de base de l’ONU en faisant ses devoirs. Les faits devraient y être reflétés de manière ouverte, transparente, et basés sur des données empiriques. Pour la société civile, ce n’est pas le cas. Mais pourquoi? Eva Schmassmann a son interprétation: «Mon impression est qu’Ignazio Cassis a eu peur de devoir trop se mêler de la politique des autres départements.» Le chef des Affaires étrangères a toutefois dû répondre des coupes faites dans le rapport sur le développement durable devant une commission parlementaire en ce début de semaine. Une version plus longue, englobant les critiques de la société civile doit finalement être publiée sur le site de l’administration fédérale. Mais c’est la version courte, celle de 24 pages, qui sera présentée par la Suisse à l’ONU à New York le 17 juillet prochain. (TDG)

Créé: 08.07.2018, 17h02

Articles en relation

Le Conseil fédéral biffe les deux tiers du rapport sur l’Agenda 2030

Développement durable Le gouvernement adopte une version raccourcie et surtout embellie du rapport initial. La société civile hurle, le PLR applaudit. Plus...

Le métro pour marchandises pourrait démarrer en 2030

Transport Le projet Cargo sous terrain a réuni 100 millions de francs et vise la mise en service d’un premier tronçon dans la région de Zurich. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.