Les festivités du Carnaval démarrent en Suisse

TraditionsLes festivités ont débuté jeudi matin dans plusieurs villes alémaniques. La fête commencera plus tard dans la journée en Valais et au Tessin.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le carnaval a débuté jeudi matin dans plusieurs villes de Suisse. A Lucerne, deuxième carnaval de Suisse après celui de Bâle, quelque 15'000 fêtards ont accueilli le «Père Fritschi», figure traditionnelle du carnaval lucernois, sur le coup de 5h, malgré la pluie et la fraîcheur.

C'est nettement plus que l'an dernier, selon les estimations de la police. Il faut savoir que cette année, le carnaval a lieu 20 jours plus tard et les températures sont tout de même plus douces qu'en 2013, expliquent les organisateurs. L'après-midi, 25'000 spectateurs ont assisté au cortège. Malgré l'affluence, aucun incident notable n'a été rapporté.

A Soleure, plusieurs milliers de fêtards ont eux aussi défilé à partir de 5h vêtus de chemises de nuit en faisant du bruit pour chasser l'hiver. La tradition remonte à 1888. Coup d'envoi également à Bellinzone, où les clés de la ville ont été symboliquement remises au roi Rabadan.

Monthey «déjanté»

En Valais, les festivités ont débuté jeudi après-midi, en particulier à Monthey, Sion et dans la partie alémanique du canton. Le 142e carnaval de Monthey suffit à donner le ton: «Déjanté». Sion promet aussi avec son thème un brin coquin: «Dess(e)ins animés».

A Monthey, le fameux cortège du dimanche accueillera chars, «guggenmusik» et confettis. «Des speakers au verbe coloré et caustique vont tenir en haleine le public pendant deux heures en évoquant des thèmes chauds de l'actualité locale, régionale, nationale et internationale», promettent les organisateurs.

Samedi, une douzaine de «guggenmusik» réunissant quelque 500 musiciens se succéderont sur le podium de la place centrale de la ville pour un méga-concert nocturne.

«Si la météo est de la partie, nous espérons accueillir quelque 43'000 spectateurs durant les six jours de fête», indique Samantha Scesa, membre de l'organisation du carnaval montheysan.

Guggen et chevaux

A Sion, les réjouissances devaient débuter avec la remise des clefs de la ville au sorcier du carnaval. Le thème 2014 des festivités, «Dess(e)ins animés», laisse place à l'imagination des enfants aussi bien qu'à celle des adultes, relève dans un sourire Yoann Schmidt, président du comité d'organisation.

Le clou de la fête est traditionnellement le grand cortège du samedi, auquel participeront une trentaine de «guggenmusik». Nous espérons accueillir quelque 25'000 spectateurs», indique Joann Schmidt.

Le dimanche, le traditionnel cortège des chevaux - unique en Suisse selon les organisateurs - réunira une cinquantaine de cavaliers. Durant les six jours de festivité, la capitale valaisanne attend quelque 40'000 personnes.

Empaillés et peluches

Quant à Brigue, elle devient durant quelques jours la Mecque du carnaval haut-valaisan. Pour l'occasion, la ville se métamorphose en kasbah, avec la remise des clés de la cité au grand Turc.

Dans le Lötschental et à Evolène, les masques traditionnels, les empaillés et les peluches hanteront les vallées.

Rababou à nouveau brûlé

Du côté de Fribourg, le 46e carnaval des Bolzes déploie ses festivités dès vendredi et jusqu'à mardi. Les fanfares et les chars satiriques défileront dans la vieille ville.

Parmi les points d'orgue de la fête: la remise de la clef de la ville par ses autorités au comité du carnaval samedi. Et surtout, le grand Rababou sera une fois de plus jugé, condamné et brûlé en musique dimanche. Ce mannequin est davantage qu'un Bonhomme Hiver: docile bouc émissaire, il est immolé dans le but qu'il emporte avec lui toutes les peines vécues par la cité en 2013.

Aussi dans le Jura

Les folies carnavalesques vont aussi déferler ce week-end sur le canton du Jura. Les chars et les cliques défileront dimanche après-midi dans les rues du Noirmont, de Delémont et de Bassecourt notamment.

Le coup d'envoi du carnaval des Franches-Montagnes, placé sous le slogan «Carnaval, c'est sport», débute vendredi soir avec un cortège nocturne. A Bassecourt, les festivités commencent aussi vendredi avec en particulier le concours de masques. A Delémont, baptisée pour l'occasion «Trissville», le carnaval démarre dimanche avec l'intronisation du prince. (ats/nxp)

Créé: 27.02.2014, 07h14

Articles en relation

Des millions de faux masques de Carnaval ont été saisis

Italie Deux millions de masques, gadgets et autres jouets de Carnaval, de contrefaçon chinoise, et potentiellement toxiques, ont été saisis lundi à Rome, a indiqué la Garde des Finances (police financière) italienne. Plus...

Le carnaval s'invite aux Bains des Pâquis

Manifestation Malgré une glaçante bise noire, près de trois cents personnes se sont retrouvées dans l'enceinte des bains publics pour assister à la crémation du bonhomme d'hiver. Et profiter du jacuzzi géant. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Bruxelles veut que ses frontaliers chôment en Suisse
Plus...