Passer au contenu principal

SuisseLe Carnaval de Bâle attire la foule

Ils étaient plusieurs milliers à assister au lancement du carnaval dans les rues bâloises. Les festivités auront lieu jusqu'à jeudi.

Les spectateurs se sont déplacés en nombre malgré la pluie et le vent.

Le Carnaval de Bâle a débuté lundi à 4h00 avec le traditionnel «Morgestraich». L'après-midi, environ 490 cliques, chars et «Guggenmusik» ont défilé dans les rues pour le grand cortège.

Des dizaines de milliers de personnes ont assisté au début du carnaval, «les trois plus beaux jours de l'année», selon les Bâlois. A 4h00, toutes les lumières de la ville se sont éteintes et l'ordre de départ a été donné par les tambours-majors: «Morgestraich, vorwärts marsch!» («Morgestraich, en avant marche!»).

Les cliques ont alors commencé à déambuler avec leurs grandes lanternes dans les rues de la cité rhénane. La fête a débuté sous un ciel dégagé et par une température d'environ 5 degrés.

Soleil, pluie et grésil

Environ 490 cliques, chars et «Guggenmusik» ont défilé l'après-midi devant des dizaines de milliers de spectateurs. Le cortège a débuté sous un ciel dominé par le bleu, puis la pluie et le grésil sont tombés pendant quelques minutes sur les carnavaliers et les spectateurs. Le vent a soufflé parfois en bourrasques.

Le thème officiel de cette édition est la disparition de la foire de printemps, la Muba, la «mère de toutes les foires». C'est aussi un des sujets les plus prisés par les cliques.

Tesla de la police

Des cliques ont célébré à leur manière les 50 ans du festival de Woodstock, les 75 ans du LSD, les 90 ans de Mickey et les 500 ans de Léonard de Vinci. La pollution, le changement climatique, la numérisation, Donald Trump, la Chine, les «fake news», le racisme, le sexisme et le politiquement incorrect font aussi partie des thèmes abordés.

Les sujets locaux, comme l'incendie de traverses de chemins de fer dans le port de Bâle ou les Tesla de la police bâloise, n'ont pas été oubliés.

Pas d'incident

Le début du carnaval s'est déroulé sans incident, a indiqué la police bâloise. Dans les heures qui ont précédé le «Morgestraich», la police a toutefois dû déplacer près de 200 vélos qui auraient gêné le passage des cliques.

Le Carnaval de Bâle, qui figure depuis 2017 sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'Unesco, dure jusque dans la nuit de mercredi à jeudi. Un deuxième cortège a lieu mercredi après-midi.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.