Carcasses d'hélicoptères «sans utilité militaire»

BellinzoneAu second jour du procès d'un entrepreneur tessinois accusé d'avoir importé deux hélicoptères militaires, les experts ont été appelés à la barre.

Les appareils en question sont des Agusta Bell 212 ASW.

Les appareils en question sont des Agusta Bell 212 ASW. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Même désarmés, les deux d'hélicoptères séquestrés à Chiasso en février 2018 sont bien d'origine militaire. C'est ce qui est ressorti des témoignages des deux experts entendus mardi au procès d'un entrepreneur accusé de tentative d'importation de matériel de guerre.

«Pour la lutte anti-sous-marine»

Appelé à la barre du Tribunal pénal fédéral par le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco), le premier spécialiste a affirmé que ces deux engins sont bel et bien du matériel de guerre. Même s'il s'agit de deux carlingues (carrosseries) dépourvues de leurs turbines, rotors et radars.

«Ces appareils étaient utilisés par la marine italienne pour la lutte anti-sous-marine», a expliqué cet ingénieur en aéronautique qui a lui-même piloté des hélicoptères de l'armée suisse. «En l'état, ils étaient dépourvus de tous leurs systèmes militaires», a-t-il précisé à l'agence Keystone-ATS. Pour le Seco, il s'agit néanmoins clairement de matériel de guerre«.

Mandaté par l'avocat du prévenu, Me Filippo Gianoni, le second expert a affirmé de son côté que ces carcasses, que le propriétaire italo-suisse d'une société aéronautique de Cresciano (TI) voulait importer d'Italie sans autorisation du Seco, n'auraient jamais pu servir à des fins militaires.

Verdict lundi

Répondant à une question du procureur fédéral Sergio Mastroianni, cet ingénieur italien, consultant du Tribunal civil de Pavie a été catégorique: »Il aurait été absolument impossible de réutiliser à des fins militaires ces deux cellules d'hélicoptères qui avaient été dépouillées de leurs moteurs et de toutes leurs installations électriques".

Cet expert a confirmé la version du prévenu, à savoir que ces appareils importés d'Italie auraient pu être revendus à des sociétés cinématographiques ou comme pièces de rechange.

En février 2018, le Seco avait ordonné la mise sous séquestre des deux carlingues d'hélicoptère Agusta Bell AB 212 ASW, un modèle en dotation dans la marine militaire italienne. Ces engins avaient été présentés à la douane commerciale de Chiasso sans autorisation d'importation de matériel de guerre.

Condamné par ordonnance pénale à une peine pécuniaire pour tentative d'importation de matériel de guerre, le prévenu s'y était opposé et avait préféré comparaître devant la Cour des affaires pénales du TPF.

Les débats doivent reprendre vendredi avec le réquisitoire du procureur et la plaidoirie de la défense. Le verdict sera prononcé lundi 16 septembre. (ats/nxp)

Créé: 10.09.2019, 18h39

Articles en relation

Jugé pour importation d'hélicoptères militaires

Bellinzone Un entrepreneur tessinois comparaît ce lundi devant le Tribunal pénal fédéral de Bellinzone pour avoir tenté d'importer deux hélicoptères militaires depuis l'Italie. Plus...

Ruag a demandé trop d'argent à l'armée

Confédération Le groupe d'armement de la Confédération a exigé trop d'argent de l'armée pour entretenir et réparer les avions de combat et les hélicoptères. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Cycle genevois toujours aussi inégalitaire
Plus...