Passer au contenu principal

Du cannabis bientôt disponible en pharmacie?

Un projet d'étude sur la vente de marijuana dans des pharmacies va être lancé à Berne et Bâle-Ville.

La pratique est notamment en vigueur en Espagne.
La pratique est notamment en vigueur en Espagne.
Keystone

Une nouvelle étape vient d'être franchie vers la légalisation de la vente de cannabis: la Ville de Berne a obtenu l'aval de la commission d'éthique cantonale pour un projet de recherche en ce sens. But: autoriser les pharmacies à en fournir à titre expérimental. Un projet similaire est en cours à Bâle-Ville.

La balle est maintenant dans le camp de la Confédération. L'Institut de médecine sociale et préventive de l'Université de Berne va déposer une demande à l'Office fédéral de la santé publique, ont annoncé vendredi la Ville et la haute école dans un communiqué.

L'étude doit examiner la faisabilité d'une vente dans les pharmacies. Les participants à cette expérience doivent être âgés de 18 ans au moins, être domiciliés à Berne et avoir consommé du cannabis. Une pharmacie leur sera désignée.

Protection des données

Autre condition indispensable: la protection des données, rappelle la commission d'éthique. L'Institut de médecine sociale et préventive doit traiter toutes les informations récoltées de manière confidentielle et il ne peut en aucun cas les transmettre à un tiers.

Les consommateurs sont nombreux à acheter leur herbe sur le marché noir, pouvant contenir un taux important de THC, de pesticide ou de champignons, a expliqué Matthias Egger le directeur de l'Institut. En vendant la substance dans des pharmacies, des risques pour la santé peuvent donc être évités.

Le dernier mot revient à la Confédération qui doit édicter une autorisation pour mener ce projet pilote. La loi fédérale sur les stupéfiants interdit en effet en principe la consommation de cannabis en Suisse.

Des «cannabis social club»

Plusieurs villes de Suisse, notamment Genève, Bienne, Bâle ou Zurich, ont également manifesté leur intérêt à participer à un projet destiné à légaliser la vente de cannabis. Le canton de Bâle-Ville souhaite se lancer dans un projet pilote de trois ans autorisant les pharmacies à vendre du cannabis. Mais contrairement à Berne, les 150 adultes qui y participeraient doivent consommer du cannabis pour des raisons médicales.

D'après le Département de la santé du canton, le projet devrait débuter en automne 2018. La commission d'éthique doit encore donner son feu vert.

A Genève, Bienne et Zurich, l'idée serait plutôt d'autoriser des associations contrôlées, des sortes de «cannabis Social Club». Le Conseil d'Etat genevois ne s'est pas encore prononcé.

Cette pratique, notamment en vigueur en Espagne, vise à limiter les effets du marché ouvert des stupéfiants. Pour ses partisans, un tel modèle ne constitue en aucun cas une libéralisation du cannabis, mais permet un contrôle et une meilleure prévention.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.