Cannabis à des fins scientifiques: c'est non

SuisseLe Conseil national s'est prononcé lundi contre la remise de cannabis à des fins scientifiques.

Image d'illustration

Image d'illustration Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des projets de distribution de cannabis à des fins scientifiques ne pourront pas être menés en Suisse. Le Conseil national a enterré lundi par 96 voix contre 93 et 2 abstentions une motion en ce sens du conseiller aux Etats Roberto Zanetti (PS/SO).

L'UDC et le PDC ont barré la route à la motion pourtant acceptée de justesse en commission. Ce projet permettrait de mieux comprendre comment gérer les problèmes liés au cannabis, a expliqué Regine Sauter (PLR/ZH). Le Conseil fédéral est d'accord sur le principe, a expliqué le ministre de la santé Alain Berset. Pour les opposants au texte, ces efforts visent indirectement à libéraliser la consommation de cannabis.

La motion fait suite au «niet» fédéral en novembre dernier à une étude scientifique de l'Université de Berne sur les effets de la régularisation de la vente de cannabis sur les consommateurs et sur le trafic de stupéfiants à Berne. L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) avait invoqué la loi actuelle qui ne permet pas une consommation pour des raisons non médicales.

D'autres villes comme Genève, Zurich, Bâle ou Bienne avaient manifesté leur intérêt pour cette expérience. Les participants se seraient procuré le cannabis dans les pharmacies. L'OFSP a déjà annoncé qu'il étudiait comment compléter la loi actuelle. (ats/nxp)

Créé: 11.06.2018, 23h44

Articles en relation

Le Canada vers la légalisation du cannabis

Cannabis récréatif Le Sénat canadien a adopté la loi sur la légalisation du cannabis récréatif. Le texte doit encore être réexaminé par les députés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.