Passer au contenu principal

Camp de l’extrême pour de futurs astronautes

Des étudiants s’initient aux conditions de l’espace avec un entrainement digne des grandes agences spatiales.

Sophie Lismore et Christian Cardinaux, 20 et 25 ans, suivent un entraînement similaire à celui des grandes agences spatiales. Les défis se succéderont dans le froid tout le week end dans la station de Crans-Montana.
Sophie Lismore et Christian Cardinaux, 20 et 25 ans, suivent un entraînement similaire à celui des grandes agences spatiales. Les défis se succéderont dans le froid tout le week end dans la station de Crans-Montana.
Odile Meylan

Engoncée dans sa combinaison de plongée, Sophie Lismore, échouée au bord d’un carré noir d’eau creusé dans la glace du lac de Crans-Montana (VS), écoute les dernières instructions d’Alban Michon. Déjà dans l’eau, cet explorateur français, adepte de plongée extrême, lance une boutade. «C’est froid? C’est vrai? Tu veux qu’on annule?» En guise de réponse, la jeune physicienne de 20 ans enfile son masque et se glisse dans l’eau glaciale. Sa silhouette fait peu à peu place à de grosses bulles, qui rapetissent au fur et à mesure que la plongeuse s’éloigne, explorant les profondeurs du lac recouvert d’une épaisse couche blanche.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.