Passer au contenu principal

Le «bunker» de Simenon va être détruit

Le Cavaliere Luigi D’Amato va construire douze résidences de grand standing sur cette parcelle.

Georges Simenon avait dessiné lui-même les plans de la maison.?
Georges Simenon avait dessiné lui-même les plans de la maison.?
ODILE MEYLAN

En 2008, deux ans après s’être installé à Lausanne, Luigi D’Amato qui fait partie des 200 plus grands armateurs du monde, achète la parcelle de 25 000 m2 sur laquelle l’écrivain Georges Simenon, le père du commissaire Maigret, a fait construire, en 1963, une villa gigantesque. Surnommé le «bunker» par les Palinzards, l’édifice, dont les plans ont été dessinés par le romancier lui-même, est aussi immense que d’apparence ingrate. En 2009, des squatters l’avaient transformé en «centre d’art» avant d’en être chassés. Pierre Assouline, biographe de Georges Simenon, le décrit minutieusement en concluant: «Les premiers visiteurs en rapporteront la curieuse sensation d’avoir séjourné soit dans une forteresse repeinte après une guerre, soit dans une clinique futuriste…»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.